5 268.22 PTS
-0.41 %
5 265.0
-0.43 %
SBF 120 PTS
4 223.55
-0.38 %
DAX PTS
12 387.07
-0.81 %
Dowjones PTS
24 964.75
-1.01 %
6 779.69
+0.00 %
Nikkei PTS
21 970.81
+0.21 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Droit du travail: "on retourne très loin en arrière", estime Hidalgo

| AFP | 237 | Aucun vote sur cette news
La maire de Paris Anne Hidalgo à Suresnes, près de Paris, le 18 juin 2017
La maire de Paris Anne Hidalgo à Suresnes, près de Paris, le 18 juin 2017 ( bertrand GUAY / POOL/AFP )

La maire PS de Paris Anne Hidalgo a estimé jeudi qu'on retournait "très loin en arrière" avec la révision du Code du travail qui est "déséquilibrée".

Sur RMC/BFM-TV, Mme Hidalgo, ancienne inspectrice du travail, a indiqué "avoir le sentiment qu’on retourne très, très loin en arrière. D’abord la méthode (...) on ne gagne pas de temps avec des ordonnances sur un sujet comme ça" et sur le fond, deux mesures "m’inquiètent beaucoup", a-t-elle poursuivi.

La situation économique d'un groupe qui sera analysée désormais à l'échelle nationale, et non du groupe entier, "c’est quand même très préoccupant parce que c’était une vraie conquête, parce qu’on sait qu’il y avait quand même un certain nombre d’opérations pour masquer les résultats faits ailleurs que sur notre territoire", selon l'élue parisienne.

Concernant le plafonnement des indemnités pour licenciement abusif, "c’est venir aider des gens qui ne respectent pas le droit, puisqu’ils licencient quelqu'un de façon abusive", a-t-elle ajouté.

"Je pense qu’elle (la réforme) est déséquilibrée. Je pense qu’il y a trop de flexibilité, pas assez de sécurité pour les travailleurs", a affirmé Mme Hidalgo. "Il y a peut-être des choses dedans – je ne l’ai pas regardée dans le détail – mais dans tous les cas, elle n’est pas équilibrée", a-t-elle insisté.

Le Conseil constitutionnel a validé sans aucune réserve jeudi le projet de loi habilitant le gouvernement à réformer par ordonnances le Code du travail.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2018

L'AMF répond favorablement à la demande de Premier Investissement

Publié le 21/02/2018

Les principales hausses du jour sont en effet liées à des publications, en particulier Eramet, M6, Nexity et Accorhotel

Publié le 21/02/2018

Lloyds Banking (+1,92% à 69,15 pence) affiche l’une des plus fortes hausses de l’indice FTSE 100, le plan stratégique faisant passer à l’arrière-plan des résultats inférieurs aux attentes.…

Publié le 21/02/2018

Le groupe a élargi sa palette par des acquisitions...

Publié le 21/02/2018

Plus forte baisse de l’indice CAC 40, Atos perd 3,53% à 117,45 euros en raison d’une croissance organique et de perspectives 2018 décevantes. L’année dernière, la SSII a enregistré une…

CONTENUS SPONSORISÉS