5 355.30 PTS
+0.28 %
5 344.50
+0.19 %
SBF 120 PTS
4 258.99
+0.18 %
DAX PTS
13 077.82
+0.15 %
Dowjones PTS
23 430.33
+0.31 %
6 308.61
+0.00 %
Nikkei PTS
22 416.48
+0.70 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Drancy: Lagarde (UDI) laisse le fauteuil de maire à son épouse

| AFP | 195 | Aucun vote sur cette news
Le député Jean-Christophe Lagarde (UDI), à l'Assemblée nationale le 27 juin 2017 à Paris
Le député Jean-Christophe Lagarde (UDI), à l'Assemblée nationale le 27 juin 2017 à Paris ( GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives )

Le député Jean-Christophe Lagarde (UDI) a laissé son fauteuil de maire de Drancy en Seine-Saint-Denis à son épouse Aude Lagarde, élue samedi lors d'un conseil municipal extraordinaire à la majorité des voix, 44 sur 46 exprimées.

Pour se conformer à la loi sur le non-cumul des mandats, M. Lagarde avait annoncé avant les élections législatives qu'il quitterait son poste de maire s'il était réélu député. Le président de l'UDI reste conseiller municipal de cette ville de 62.000 habitants, dont il avait pris la tête en 2001, après des années de règne communiste.

La désignation de son épouse a suscité les critiques dans les rangs de l'opposition qui parle de népotisme. "Nous sommes à rebours de l'histoire politique actuelle", a ainsi lancé le conseiller d'opposition Hacène Chibane (REM). Fustigeant un maire "qui veut nous imposer sa femme, pour garder la main sur la mairie", il a déclenché des sifflets du public, quelque 300 personnes, largement acquises au couple Lagarde.

Au contraire, lui a répondu M. Lagarde, réélu député en juin avec 66% des voix au second tour, "nous avons fait le choix de la transparence. Chaque électeur, chaque citoyen, savait au moment de m'élire ou non député ce qui allait se passer à la mairie".

"Devenir Aude Lagarde devait-il me priver de mes droits civiques en m'empêchant de devenir maire?", a lancé la nouvelle édile, après avoir passé l'écharpe tricolore. "Mon nom est Lagarde, mais je suis née Lavail et mon prénom c'est Aude. Je ne suis pas lui et il n'est pas moi", a poursuivi sous les applaudissements cette femme de 41 ans, jusque là 6e adjointe en charge des affaires sociales et des retraités et élue au conseil départemental.

Elle a cependant promis aux Drancéens un "changement dans la continuité", alors que son mari lui cédait la place attribuée au maire et allait s'asseoir à sa droite.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/11/2017

La banque examine un scénario "à la RWE"...

Publié le 21/11/2017

D'après les chiffres de Médiamétrie...

Publié le 21/11/2017

La Deutsche Bank reste confiante sur ArcelorMittal suite à une rencontre avec le management et des clients américains...

Publié le 21/11/2017

Portzamparc passe à "renforcer"

Publié le 21/11/2017

Trajectoire tenue...

CONTENUS SPONSORISÉS