5 309.23 PTS
-
5 291.5
-0.16 %
SBF 120 PTS
4 251.61
-
DAX PTS
12 461.91
-
Dowjones PTS
24 962.48
+0.66 %
6 761.85
+0.04 %
Nikkei PTS
21 756.09
+0.09 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Discours de Macron et Philippe: plus d'un Français sur deux pas convaincus

| AFP | 279 | Aucun vote sur cette news
Le président Emmanuel Macron devant les députés et sénateurs, le 3 juillet 2017 à Versailles
Le président Emmanuel Macron devant les députés et sénateurs, le 3 juillet 2017 à Versailles ( Eric FEFERBERG / AFP )

Plus d'un Français sur deux n'a pas été convaincu par le discours du président devant le Congrès et la déclaration de politique générale du Premier ministre, selon un sondage Odoxa pour Le Figaro et France Info publié vendredi.

A la question, "diriez-vous que le cap fixé par le président Emmanuel Macron dans le discours de Versailles du 3 juillet (devant les députés et les sénateurs réunis en congrès) permettra une amélioration de la situation du pays ?", 54% des Français interrogés ont répondu "non". 46% ont dit "oui".

Concernant le discours de politique générale d'Edouard Philippe mardi devant l'Assemblée nationale, 58% des sondés "n'approuvent globalement pas les mesures annoncées". 41% en revanche les "approuvent".

Toujours dans ce même sondage, 72% des personnes interrogées se disent "favorables" à la "limitation de matières lors de l'épreuve du bac et à l'introduction d'une part de contrôle continu". 28% y sont "opposées".

Le Premier ministre Edouard Philippe lors de son discours de politique générale, le 4 juillet 2017 à l'Assemblée nationale, à Paris
Le Premier ministre Edouard Philippe lors de son discours de politique générale, le 4 juillet 2017 à l'Assemblée nationale, à Paris ( CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP )

Au sujet de "la fin de l'état d'urgence d'ici au 1er nombre", un Français sur deux y est "favorable". Le Parlement a donné jeudi son feu vert à une sixième et, en principe, dernière prolongation de l'état d'urgence jusqu'au 1er novembre, le temps de voter une nouvelle loi antiterroriste controversée qui pérennisera certaines mesures exceptionnelles.

Enfin, ils sont 64% a être "opposés" à "l'augmentation de la CSG pour tous afin de baisser les cotisations salariales". 35% y sont "favorables".

Enquête réalisée en ligne les 5 et 6 juillet auprès d'un échantillon de 1.003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2018

La trésorerie nette d'endettement, hors avances remboursables, s'élève donc à 28,6 ME...

Publié le 22/02/2018

La trésorerie nette est solide à fin décembre 2017, à 34 ME...

Publié le 22/02/2018

Cette opération s'inscrit dans le cadre du contrat d'émission d'OCABSA signé entre Delta Drone et YA II CD Ltd en octobre 2016...

Publié le 22/02/2018

L'offre est formulée à 30 euros/action...

Publié le 22/02/2018

La date d'émission et de règlement-livraison des obligations est prévue pour le 8 mars 2018...

CONTENUS SPONSORISÉS