En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 018.04 PTS
-1.00 %
5 022.00
-0.92 %
SBF 120 PTS
4 015.52
-0.97 %
DAX PTS
11 351.69
-0.53 %
Dowjones PTS
24 921.50
-0.63 %
6 738.86
-0.46 %
1.132
+0.05 %

Des millions d'Américains privés de vote par des règles restrictives

| AFP | 293 | Aucun vote sur cette news
Un électeur de Floride, photographié le 22 octobre à Tampa, à l'ouverture des procédures de vote anticipé.
Un électeur de Floride, photographié le 22 octobre à Tampa, à l'ouverture des procédures de vote anticipé. ( JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )

Des millions d'Américains ne pourront pas voter mardi lors des élections cruciales de mi-mandat, en raison de règles électorales fixées dans leur Etat qui excluent de facto surtout les minorités noires, hispaniques ou amérindiennes, au détriment des démocrates.

Voici un point sur les Etats où ces restrictions pourraient avoir un impact sur le résultat:

- Les condamnés et la Floride -

Près de six millions d'Américains n'ont pas le droit de glisser un bulletin dans l'urne parce qu'ils sont en prison, en liberté conditionnelle ou parce qu'ils ont été condamnés en justice.

Surreprésentés dans le système pénal, les "Noirs américains en âge de voter ont quatre fois plus de risque d'être privés de droit de vote que le reste de la population", relève l'ONG Sentencing Project.

Les règles varient beaucoup d'un Etat à l'autre. Certains Etats, comme le Maine ou le New Hampshire permettent aux détenus de voter.

A l'inverse, dans le Kentucky, l'Iowa, la Virginie et la Floride, toute condamnation, même pour une infraction mineure comme la possession de marijuana, entraîne le retrait à vie des droits civiques.

En Floride, où le républicain Donald Trump n'avait que 112.000 voix d'avance sur sa rivale démocrate Hillary Clinton lors de la présidentielle de 2016, près de 1,5 million de personnes sont privées de leur droit de vote pour cette raison.

En plus de choisir leurs parlementaires et gouverneur, les habitants de Floride devront dire mardi s'ils souhaitent rendre aux personnes condamnées le droit de participer aux élections (sauf pour les crimes les plus graves).

- Adresse au Dakota du Nord -

Aux Etats-Unis, il n'existe pas de carte nationale d'identité. Chaque Etat définit les documents à présenter pour s'identifier dans son bureau de vote.

Selon la puissante association de lutte pour les droits civiques ACLU, plusieurs Etats ont imposé des règles restrictives depuis 2010.

Le Dakota du Nord impose ainsi depuis 2016 de se présenter dans les bureaux de vote avec un document sur lequel figure une adresse de résidence. Or l'Etat abrite des milliers d'Amérindiens, qui vivent dans des réserves dans des zones rurales et n'ont qu'une boîte postale.

Leurs suffrages pourraient manquer à la sénatrice démocrate Heidi Heitkamp, élue en 2012 avec seulement 3.000 voix d'avance et qui se présente à sa réélection.

Les partisans de cette règle soulignent que le Dakota du Nord n'oblige pas à s'inscrire sur les listes électorales et qu'il faut bien lutter contre la fraude.

- Pointilleuse Géorgie -

La démocrate Stacey Abrams, candidate en Georgie, espère devenir la première femme noire gouverneure d'une Etat américain.
La démocrate Stacey Abrams, candidate en Georgie, espère devenir la première femme noire gouverneure d'une Etat américain. ( Jessica McGowan / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )

En Géorgie, les données fournies par les électeurs au moment de leur inscription sur les listes électorales sont depuis 2017 comparées à celles fournies lors de la demande d'un permis de conduire ou d'un numéro de sécurité sociale. En cas de décalage, même mineur (tiret manquant, coquille) les autorités peuvent suspendre l'inscription.

Quelque 53.000 demandes d'inscription sont actuellement en attente, dont 70% d'Afro-américains, selon l'observatoire du racisme aux Etats-Unis, le Southern Poverty Law center (SPLC).

La démocrate Stacey Abrams, qui espère devenir la première femme noire gouverneur aux Etats-Unis, a accusé son opposant républicain, Brian Kemp, d'user de sa position de chef des opérations électorales en Géorgie pour favoriser sa campagne.

M. Kemp argue que les électeurs en suspens pourront voter s'ils clarifient leur situation en présentant leurs papiers d'identité dans les bureaux de vote, et il accuse sa rivale de vouloir faire voter des immigrés clandestins.

Un tribunal a toutefois ordonné vendredi que l'Etat change les règles pour 3.100 électeurs récemment naturalisés qui devaient, eux, passer devant un greffier pour corriger les erreurs.

Même si tous ces électeurs en suspens pouvaient finalement voter, Mme Abrams craint que les difficultés ne les poussent à l'abstention.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/11/2018

a banque s'attend toujours à la signature d'un accord avec les autorités américaines "dans les prochains jours ou les prochaines semaines"...

Publié le 15/11/2018

Information   15 novembre 2018 Déclaration au titre de l'article L. 233-8 II du Code de Commerce et de l'article 223-16 du Règlement général de l'Autorité…

Publié le 15/11/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 15/11/2018

CRH change de stratégie

Publié le 15/11/2018

Le chiffre d'affaires consolidé du groupe Parot a atteint 119,2 ME au 3ème trimestre 2018, soit une progression de +17,5% par rapport au 3ème...