En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.00 %

Macron à Las Vegas en 2016: l'enquête pour "favoritisme" confiée à des juges

| AFP | 487 | Aucun vote sur cette news
La ministre du Travail Muriel Pénicaud, le 5 juillet 2017 à l'Assemblée nationale à Paris
La ministre du Travail Muriel Pénicaud, le 5 juillet 2017 à l'Assemblée nationale à Paris ( Martin BUREAU / AFP )

L'enquête sur le déplacement d'Emmanuel Macron en janvier 2016 à Las Vegas, qui fragilise la ministre du Travail Muriel Pénicaud, s'accélère: des juges d'instruction ont été désignés vendredi pour poursuivre les investigations.

"Au vu des premiers éléments de l'enquête préliminaire" ouverte le 13 mars, le parquet de Paris a annoncé l'ouverture vendredi d'une information judiciaire contre X pour "favoritisme et recel de favoritisme".

La ministre du Travail a déclaré dans un communiqué succinct "prendre acte" de l'ouverture de la procédure, maintenant "avec la plus grande fermeté (n'avoir) rien à se reprocher".

Au centre de l'affaire: une soirée le 6 janvier 2016 à Las Vegas, en plein Consumer Electronics Show (CES), grand-messe mondiale de l'innovation technologique, au cours de laquelle Emmanuel Macron, alors ministre de l'Économie, avait rencontré des dirigeants de start-up françaises.

Business France, agence publique dirigée à l'époque par la ministre du Travail Muriel Pénicaud, est soupçonnée d'avoir enfreint la réglementation sur les marchés publics en ne faisant pas d'appel d'offres pour l'organisation de l'événement, confiée au géant de la communication Havas en décembre 2015.

"La mise en concurrence n'a pas eu lieu concomitamment entre les trois prestataires contactés", Apco, Publicis et Havas, écrit le cabinet E&Y dans un audit rendu en juillet 2016, d'après une source proche du dossier.

De son côté, l'agence de communication fait valoir qu'elle a signé avec Business France le 23 juin 2015 un contrat-cadre sur "la promotion de l'attractivité économique de la France" notamment aux États-Unis.

"Nous avons toujours cru opérer dans le cadre de ce contrat-cadre, remporté par Havas à l'issue d'un appel d'offres, et pour nous le marché de Las Vegas ne nécessitait donc pas de mise en concurrence spécifique", a-t-on dit dans l'entourage du groupe publicitaire.

Révélé par Libération, l'audit d'E&Y relève aussi qu'il n'y aurait eu "aucun bon de commande, aucun devis réalisé, aucun contrat signé, aucune facture", une situation susceptible "d'engager la responsabilité pénale des auteurs".

- "Synthèse biaisée" -

Muriel Pénicaud est suspectée d'avoir été informée en amont de dysfonctionnements.

Emmanuel Macron (d), alors ministre de l'Economie et Muriel Pénicaud (g), alors à la tête de l'agence publique Business France, le 7 janvier 2016 à Las Vegas
Emmanuel Macron (d), alors ministre de l'Economie et Muriel Pénicaud (g), alors à la tête de l'agence publique Business France, le 7 janvier 2016 à Las Vegas ( Robyn Beck / AFP/Archives )

Les enquêteurs de l'office anti-corruption de la police judiciaire ont notamment saisi le 20 juin, lors d'une perquisition chez Havas et Business France, un courriel du 11 décembre 2015 de Fabienne Bothy-Chesneau, à l'époque directrice de la communication de l'organisme, qui peut suggérer que sa patronne a été "briefée" à propos des difficultés rencontrées.

La ministre est aussi soupçonnée de n'avoir informé son conseil d'administration qu'en décembre 2016, six mois après avoir reçu le rapport d'E&Y, et d'en avoir présenté "une synthèse biaisée", d'après Libération.

L'ouverture de l'information judiciaire rend désormais envisageable l'option d'une mise en examen de Muriel Pénicaud sous condition que les juges d'instruction réunissent des "indices graves ou concordants" à son encontre.

"On parle quand même juste d'un dépassement d'un seuil de marché public pour une manifestation internationale qui s'est tenue à Las Vegas, mais s'il y avait une mise en examen de Muriel Pénicaud, elle devrait quitter le gouvernement", a dit mardi le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner.

L'affaire tombe mal pour Muriel Pénicaud, en première ligne dans la réforme du Code du travail, promesse phare d'Emmanuel Macron, qui doit être adoptée par ordonnances en conseil des ministres d'ici le 20 septembre. Une fois cette réforme validée par l'Assemblée nationale, Muriel Pénicaud doit s'atteler à un autre chantier important: la réforme de l'assurance chômage, autre promesse de campagne du président.

L'enquête porte aussi sur le rôle qu'auraient pu jouer certains membres du cabinet d'Emmanuel Macron à Bercy.

Emmanuel Macron et son cabinet "sont totalement hors de cause", avait dit le 8 mars le ministre des Finances Michel Sapin après les premières révélations du Canard enchaîné sur la soirée controversée.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 22/07/2018

Combinaison de photos réalisée le 20 juillet 2018, Michael Cohen, ex-avocat personnel de Donald Trump à gauche et le président américain à droite ( MARK WILSON, NICHOLAS KAMM / GETTY IMAGES…

Publié le 21/07/2018

Alexandre Benalla (g) accompagne le président Emmanuel Macron lors du défilé du 14 juillet à Paris ( PHILIPPE WOJAZER / POOL/AFP/Archives )Le séisme de l'affaire Benalla n'a pas fini de…

Publié le 21/07/2018

Neymar, avec son fils Davi Lucca, accorde un entretien à l'AFP, le 21 juillet 2018 à Praia Grande, près de Sao Paulo ( Miguel SCHINCARIOL / AFP )"Je ne voulais plus voir de ballon devant moi,…

Publié le 21/07/2018

Le Français Michaël Blanc, arrêté à Bali en 1999 avec de la drogue et lourdement condamné, en compagnie de sa mère, le 21 janvier 2014 à Jakarta ( ROMEO GACAD / AFP/Archives )Le Français…

Publié le 21/07/2018

Mike Manley, nouveau président de Fiat Chrysler (FCA), ici le 12 avril 2017 à New York ( Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )Michael Manley, nommé samedi à la tête de…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A 16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en juin.source : AOF

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…

Publié le 20/07/2018

Eurazeo annonce être entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de la cession de sa participation dans Asmodee, un leader international de l’édition et de la distribution de jeux…