En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 025.20 PTS
-0.17 %
5 026.5
+0.19 %
SBF 120 PTS
4 013.27
-0.22 %
DAX PTS
11 341.00
-0.11 %
Dowjones PTS
25 413.22
+0.49 %
6 867.02
-0.34 %
1.142
+0.00 %

Départements: Gourault maintient le cap, la discussion se poursuit

| AFP | 138 | Aucun vote sur cette news
La ministre de la Cohésion des territoires Jacqueline Gourault devant les députés à l'Assemblée nationale, le 24 octobre 2018
La ministre de la Cohésion des territoires Jacqueline Gourault devant les députés à l'Assemblée nationale, le 24 octobre 2018 ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )

La ministre de la Cohésion des territoires Jacqueline Gourault a défendu les propositions du gouvernement pour aider les départements à assumer leurs politiques sociales, tout en souhaitant poursuivre les discussions, vendredi à Rennes en clôture du congrès des départements.

"C'est une réponse, et pas une moindre réponse, puisqu'il y a des engagements sur trois années, pour apporter de l'aide aux départements, en particulier les plus pauvres", a affirmé la ministre.

"J'ai bien entendu le message, que les négociations doivent se poursuivre, et c'est bien notre intention, avec les départements comme avec les autres niveaux de collectivités territoriales", a-t-elle poursuivi.

Mme Gourault avait été invitée, à la veille de l'ouverture du congrès de Rennes, à s'exprimer devant les élus, très critiques sur les dernières propositions du gouvernement, qu'ils jugent insuffisantes pour les aider à assumer leurs dépenses.

"Il faut arriver à enjamber l'urgence", a affirmé pour sa part le ministre chargé des Collectivités territoriales Sébastien Lecornu, en soulignant "l'enjeu de solidarité" entre les départements eux-mêmes.

Pour Dominique Bussereau, président de l'Assemblée des départements de France (ADF), s'"il y a une amélioration sur la forme" dans les relations avec le gouvernement, "sur le fond aucun problème n'est réglé".

Les présidents de Conseils départementaux ont estimé "pas à la hauteur des enjeux" les dernières propositions financières du gouvernement sur deux dossiers majeurs, la compensation du financement des Allocations individuelles de solidarité (AIS), dont le RSA, et l'accueil des mineurs non accompagnés (MNA, les migrants mineurs) pris en charge par les départements.

Après plusieurs semaines de discussions, le gouvernement a notamment proposé "un nouveau soutien financier direct de 250 millions d'euros dès 2019, avec une montée en charge jusqu'à 323 millions d'euros en 2021" pour soutenir les politiques sociales des départements, dont 20 à 25 sont en grandes difficultés.

Dans une motion adoptée en clôture du congrès, les élus départementaux toutes tendances confondues ont appelé "à un vrai dialogue" avec le gouvernement, "avec des actes forts et concrets".

Stéphane Troussel, président socialiste de la Seine-Saint-Denis, l'un des départements les plus affectés par le poids des dépenses sociales, s'est pour sa part désolidarisé d'un texte "qui ne traduit pas la colère de bon nombre de départements".

Dans un courrier au Premier ministre, il dénonce la proposition "tout à fait insuffisante, pour ne pas dire provocatrice" du gouvernement sur les AIS : "Si ce n'est pas du mépris, alors c'est de l'inconséquence, c'est en tout cas faire fi des réalités de nos territoires".

A quelques jours du congrès des maires de France, du 20 au 22 novembre à Paris, les élus locaux ont affiché leur détermination en se regroupant au sein de l'association "Territoires Unis", lancée officiellement jeudi avec la signature d'un "accord de Rennes" pour la relance de la décentralisation.

Des réunions communes aux trois grandes associations d'élus - l'ADF, Régions de France et l'Association des maires de France (AMF) - sont programmées dans les mois qui viennent dans l'ensemble des régions pour maintenir la pression sur le gouvernement. Première étape à Lille, à une date encore indéterminée.

dch/chl/bma

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/11/2018

 CRÉDIT AGRICOLE S.A.   Société anonyme au capital de 8 559 311 468 EUROS Siège social : 12, Place des Etats-Unis - 92127 Montrouge Cedex France 784608416…

Publié le 16/11/2018

    Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social Monthly information relating to the total number of…

Publié le 16/11/2018

    CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 167 886 006,48 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000 Saint-Etienne 554 501 171 R.C.S.…

Publié le 16/11/2018

  Raison sociale de l'émetteur : Société Générale S.A. - SA au capital de 1 009 897 173,75…

Publié le 16/11/2018

TIVOLY Société Anonyme au capital de 11 079 900 euros Siège Social : 266 route Portes de Tarentaise - 73790 Tours-en-Savoie R.C.S. Chambéry : 076 120 021   Communiqué de…