En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 195.95 PTS
+0.00 %
5 214.50
+0.40 %
SBF 120 PTS
4 120.48
-
DAX PTS
11 401.97
-
Dowjones PTS
25 954.44
+0.24 %
7 062.34
+0.00 %
1.133
-0.08 %

Debré sur Macron: "On est passé de l'état de bienveillance à un état de doute"

| AFP | 299 | Aucun vote sur cette news
Jean-Louis Debré le 9 février 2016 à Paris
Jean-Louis Debré le 9 février 2016 à Paris ( PATRICK KOVARIK / AFP/Archives )

L'ancien président du Conseil constitutionnel et de l'Assemblée nationale Jean-Louis Debré s'est montré critique vendredi envers la politique d'Emmanuel Macron, jugeant qu'un "état de doute et d'interrogation" a succédé à un "état de bienveillance".

"Vous ne pouvez pas demander aux Français --et il a raison de le demander le président de la République -- de faire des efforts, de faire en sorte que les APL on les diminue, très bien. Et en même temps acheter pour un demi-million de vaisselle pour l'Elysée", a tancé M. Debré, invité sur LCP.

On ne peut pas "en même temps s'adresser aux Français en disant +allez on va réduire un certain nombre de prestations+ et en même temps se faire construire une piscine à Brégançon (lieu de vacances du couple présidentiel, NDLR), aucun président de la République ne l'a fait", a-t-il fustigé.

"On est passé de l'état de bienveillance à un état de doute et d'interrogation, doute sur la politique qui est suivie, doute sur la communication de cette politique", a regretté l'ancien ministre, qui assume avoir pris position pour le candidat Macron avant le premier tour.

"Vous dites +il faut maintenant faire un effort on relève tous les manches, on se met au boulot+ et il a raison de le faire, +on fait des réformes+ et il a raison de les faire", a-t-il concédé, mais la politique est "devenue un métier du spectacle", a-t-il déploré.

"Mais le drame, c'est que nous n'avons aucune autre solution, la droite s'est conduite comme un bateau ivre dont chaque chef a un cap différent. La gauche, vous l'avez entendue? Elle a disparu", a-t-il constaté.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 20/02/2019

Les organisations syndicales et patronales ont échoué à se mettre d'accord sur la réforme de l'assurance chômage ( DOMINIQUE FAGET / AFP/Archives )Chronique d'un échec annoncé: après…

Publié le 19/02/2019

Une mère vénézuélienne nourrit son enfant dans un abri pour migrants, le 7 février 2019 à la frontière entre la Colombie et le Venezuela ( SCHNEYDER MENDOZA / AFP/Archives )Le Brésil va…

Publié le 19/02/2019

Alexandre Benalla à son arrivée au tribunal de Paris le 19 février 2019 ( Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP )Une vingtaine de personnes, dont l'ancien ministre de l'Intérieur Gérard Collomb et…

Publié le 19/02/2019

Bernie Sanders, sénateur du Vermont, le 10 juillet 2018 devant le Capitole à Washington ( ALEX EDELMAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )Le sénateur indépendant Bernie Sanders,…

Publié le 19/02/2019

Legrand annonce l’acquisition de Universal Electric Corporation, spécialiste américain des « busways », des systèmes d’alimentation électrique par jeux de barres métalliques. Reconnues de…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2019

Après une légère consolidation mardi, la Bourse de Paris s’est reprise dans l’attente du compte-rendu en soirée de la dernière réunion de la FED, plutôt en faveur d’une pause selon les…

Publié le 21/02/2019

JCDecaux lance la première mesure d'audience internationale en aéroport     Paris, le 21 février 2019 - JCDecaux SA (Euronext Paris : DEC), numéro un mondial de la…

Publié le 21/02/2019

Standard & Poor's menace Renault...

Publié le 21/02/2019

Altran publie une mise à jour sur la cyberattaque dont le groupe a été victime le 24 janvier 2019...

Publié le 21/02/2019

Le Paris Saint-Germain tient son nouveau sponsor maillot...