5 390.46 PTS
+0.20 %
5 383.50
+0.18 %
SBF 120 PTS
4 288.02
+0.14 %
DAX PTS
13 059.84
+0.39 %
Dowjones PTS
23 557.99
+0.14 %
6 409.29
+0.36 %
Nikkei PTS
22 550.85
+0.12 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

De la menace à la flatterie, un an de chaud et froid entre Trump et Xi

| AFP | 122 | Aucun vote sur cette news
Le président américain Donald Trump et son épouse Melania à leur arrivée à l'aérport de Pékin, le 8 novembre 2017
Le président américain Donald Trump et son épouse Melania à leur arrivée à l'aérport de Pékin, le 8 novembre 2017 ( Jim WATSON / AFP )

Elu président il y a tout juste un an, Donald Trump est passé de la menace à la flatterie envers son homologue chinois Xi Jinping, qu'il retrouve mercredi à Pékin pour sa première visite en Chine.

FROID - "Je ne veux pas que la Chine me dicte ce que je dois faire", lance le milliardaire le 11 décembre 2016, dix jours après une conversation téléphonique avec la présidente de Taïwan (un affront à Pékin qui considère l'île comme une de ses provinces). "Je ne vois pas pourquoi nous devons être liés au principe de la Chine unique, à moins que nous passions un accord avec la Chine pour obtenir d'autres choses, y compris sur le commerce."

FROID - "Si la Chine ne règle pas la Corée du Nord, nous le ferons", menace le président américain le 2 avril 2017, alors que Pékin est considéré comme le dernier allié du régime de Kim Jong-Un, qui met au point l'arme nucléaire.

CHAUD - "Nous avons fait des progrès spectaculaires dans notre relation avec la Chine", déclare Donald Trump le 7 avril, à l'issue de son premier sommet avec Xi Jinping dans sa villa de Mar-a-Lago, en Floride.

CHAUD - "La Chine vient d'accepter que les Etats-Unis puissent de nouveau vendre leur boeuf et d'autres produits essentiels en Chine. C'est une +vraie+ information", tweete le président américain le 12 mai.

TIEDE - "J'apprécie grandement les efforts du président Xi et de la Chine pour aider sur la Corée du Nord, mais ils n'ont pas fonctionné. Au moins, la Chine a essayé!", écrit-il le 20 mai.

FROID - "Je suis très déçu par la Chine (...) Ils ne font RIEN pour nous avec la Corée du Nord, hormis parler", tonne Donald Trump le 29 juillet. "Nous ne permettrons plus que cela continue. La Chine pourrait facilement résoudre ce problème !"

FROID - Le 14 août, Trump ordonne une enquête sur les plaintes pour contrefaçon visant les entreprises chinoises. Comme en écho à sa campagne électorale, il accuse Pékin de "vol de la propriété intellectuelle américaine".

FROID - Après un essai nucléaire nord-coréen le 3 septembre, Trump menace "de mettre fin à tous les échanges commerciaux avec tout pays faisant des affaires avec la Corée du Nord". La Chine est destinataire de 90% des exportations nord-coréennes.

CHAUD - Le 25 octobre, il félicite Xi Jinping pour son nouveau mandat de cinq ans à la tête du Parti communiste chinois. "C'est un homme puissant. Je pense que c'est quelqu'un de très bien. Certains vont peut-être l'appeler le roi de Chine, mais il s'appelle président et nous avons une très bonne relation et c'est quelque chose de positif".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/11/2017

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 169 825 403,88 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000 SAINT-ETIENNE 554 501 171 R.C.S.…

Publié le 24/11/2017

Le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B, C a progressé de 100 en octobre par rapport à septembre en France, à 5 616 000 personnes, a annoncé le Ministère du travail. Il a…

Publié le 24/11/2017

  ACANTHE DEVELOPPEMENT Société Européenne au capital de 19 991 141 euros Siège social : 2 rue de Bassano - 75116 PARIS RCS PARIS 735 620 205 - SIRET 735 620 205 00121…

Publié le 24/11/2017

Fouad Chéhady est nommé responsable de la Transformation et de l’Excellence opérationnelle, membre du comité exécutif de Natixis. Il est rattaché à Laurent Mignon, Directeur général de…

Publié le 24/11/2017

Saint-Gobain a acquis 90% des actions d'Isoroc Pologne ainsi que la marque Isoroc en Europe. Saint-Gobain détient déjà la société Isoroc Russie et la marque correspondante depuis 2016. Isoroc…

CONTENUS SPONSORISÉS