En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 779.04 PTS
+0.53 %
4 773.0
+0.41 %
SBF 120 PTS
3 789.52
+0.35 %
DAX PTS
10 763.45
+0.21 %
Dowjones PTS
23 888.41
+0.90 %
6 544.76
+0.82 %
1.143
+0.55 %

Dati déplore le silence de Belloubet sur le projet de loi antiterroriste

| AFP | 407 | Aucun vote sur cette news
Rachida Dati le 8 juin 2016 à Saint-André-lez-Lille
Rachida Dati le 8 juin 2016 à Saint-André-lez-Lille ( PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives )

L'ancienne garde des Sceaux Rachida Dati s'en est prise vendredi à l'actuelle ministre de la Justice Nicole Belloubet qui "commente l'actualité" et qu'"on n'a pas entendu, jamais" lors de l'examen du projet de loi antiterroriste porté par le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.

"Aujourd'hui la garde des Sceaux commente l'actualité", a déclaré Mme Dati sur Sud Radio.

"Sur le projet de loi antiterroriste, on n'a pas entendu, jamais, la Garde des Sceaux. La justice est quand même au cœur de la lutte contre le terrorisme et la radicalisation", a poursuivi la maire du VIIe arrondissement de Paris, dix jours après l'adoption du texte à l'Assemblée.

Ancienne membre du Conseil constitutionnel Nicole Belloubet a succédé place Vendôme à François Bayrou en juin. Elle a porté au Parlement les projets de loi de moralisation de la vie politique.

Pour Mme Dati, garde des Sceaux de 2007 à 2009, "les deux grands absents de ce projet de loi (sont) la prévention de la radicalisation et les prisons". "Les foyers de radicalisation aujourd'hui, c'est internet, et moi j'ai fait voter au Parlement européen la responsabilité pénale des géants d'internet".

Quant aux prisons, "aujourd'hui, on a plus de 1.500 détenus (radicalisés, NDLR). Il est important de les isoler et de les prendre en charge différemment et d'avoir un programme les concernant pour lutter contre la radicalisation".

Plus généralement, "le pays, aujourd'hui est extrêmement fracturé. Ca allait très mal avant l'élection de Macron. Vous croyez, depuis son élection, le pays réconcilié?", a lancé Mme Dati, soutien de Laurent Wauquiez au sein des Républicains (LR).

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/12/2018

Foncière INEA a annoncé l’acquisition du Presqu’Ile, un immeuble de bureaux situé dans le quartier innovant de la presqu’île Bouchayer-Viallet à Grenoble. Il s’agit de son premier…

Publié le 19/12/2018

Rien ne va plus pour DIA (Distribuidora de Alimentacion) ...

Publié le 19/12/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 19/12/2018

GSEZ Airport, filiale de Gabon Special Economic Zone (GSEZ), fruit d'un partenariat public-privé entre Olam International, la République gabonaise et...

Publié le 19/12/2018

La Commission européenne a délivré une autorisation de mise sur le marché de Dengvaxia, le vaccin de Sanofi contre la dengue. L'autorisation suit la recommandation émise le 18 octobre 2018 par le…