Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 513.17 PTS
+0.63 %
6 505.5
+0.52 %
SBF 120 PTS
5 032.96
+0.52 %
DAX PTS
13 617.22
+0.32 %
Dow Jones PTS
32 803.47
+0.23 %
13 207.69
-0.78 %
1.018
-0.02 %

Darmanin reporte le projet de loi immigration, à la demande de Matignon

| AFP | 392 | Aucun vote sur cette news
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin le 25 juillet 2022 à Paris
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin le 25 juillet 2022 à Paris ( Bertrand GUAY / AFP )

Gérald Darmanin annonce le report, à la demande de Matignon, du projet de loi immigration dont l'examen devait commencer au Sénat en octobre, remplacé par un "grand débat" sur le sujet à l'Assemblée nationale et au Sénat, dans un entretien au Figaro mis en ligne mercredi.

"En octobre, nous mettrons à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale et du Sénat un grand débat sur l’immigration avant qu’un projet de loi finalisé ne soit présenté. Nous avons une proposition de texte législatif, mais pour un tel sujet, deux mois de concertation ne sont pas de trop", déclare au quotidien le ministre de l'Intérieur.

La semaine dernière, le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau s'était réjoui que le texte soit examiné en première lecture au Sénat.

Il devait l'être dans la semaine du 10 octobre, avait indiqué à l'AFP une source gouvernementale.

Il s'agit d'un changement de calendrier et de méthode, explique-t-on dans l'entourage du ministre, à l'offensive sur ce thème depuis le début de l'été.

Le grand débat dans les deux chambres du Parlement sera précédé, "à la demande de la Première ministre" Elisabeth Borne d'une concertation au ministère de l'Intérieur "avec tous les partis, les partenaires sociaux, les associations et les représentants de la société civile", précise M. Darmanin.

Cette concertation se fera "sur la base de nos propositions", a poursuivi le ministre, dont certaines ont déjà été annoncées ces derniers jours comme le conditionnement d'un titre de séjour à "l'obtention d’un certificat prouvant la maîtrise du français et l’acceptation des valeurs de la République".

Il énumère également les mesures envisagées pour permettre d'expulser effectivement des étrangers délinquants, comme la suppression des dispositions l'interdisant (mariage, arrivée en France avant l'âge de 13 ans). La semaine dernière, il avait dit assumer "une forme de double peine" pour les étrangers délinquants, à savoir sanction puis expulsion.

Parmi les nouvelles mesures, le ministre propose qu'une décision d'expulsion soit prononcée "dès le rejet de la demande d’asile" et que les recours devant la Cour nationale du droit d'asile se fassent devant un juge unique, contre trois actuellement.

Le ministre propose également une "forte réduction du nombre de procédures applicables" en matière d'expulsion pour diminuer les délais de recours et "simplifier les règles du contentieux des étrangers", disant s'appuyer sur les recommandations du Conseil d’Etat et du rapport du sénateur LR François-Noël Buffet.

Gérald Darmanin souhaite par ailleurs accélérer la dématérialisation des dossiers des candidats à l'immigration en expérimentant "des +back office+ de pré-instruction" pour faire disparaître les files d'attente devant les préfectures.

Enfin, sur le volet de l'immigration économique, le ministre se dit prêt avec le ministre du Travail Olivier Dussopt "à imaginer des quotas supplémentaires par métier ou par secteur en tension", comme l'hôtellerie, le BTP ou la restauration.

Le débat sur les quotas d'immigration professionnelle, antienne de la droite et épouvantail à gauche, avait été relancé en octobre 2019 par Edouard Philippe, alors Premier ministre, mais ceux-ci n'avaient pas été instaurés.

 ■

Copyright © 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 septembre 2022

CODE OFFRE : SUMMER22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 06/08/2022

La baie de Shinnecock, à Southampton, le 26 juillet 2022, est grignotée par l'érosion côtière due au réchauffement climatique ( KENA BETANCUR / AFP )Décimés par de premiers colons…

Publié le 05/08/2022

L'acteur américain Kevin Spacey à Londres le 14 juillet 2022 ( JUSTIN TALLIS / AFP )L'acteur Kevin Spacey devra payer près de 31 millions de dollars à la société de production de la série…

Publié le 04/08/2022

Le leader de la Lega Matteo Salvini, le 20 juillet 2022 au Sénat italien à Rome ( Andreas SOLARO / AFP/Archives )"Lampedusa ne peut pas être le camp de réfugiés de l'Europe": le leader…

Publié le 04/08/2022

L'ancien maire de Levallois-Perret Patrick Balkany au palais de justice de Paris, le 13 mai 2019 ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )Patrick Balkany pourra sortir de prison dès vendredi : la cour…

Publié le 04/08/2022

L'ancien maire de Levallois-Perret Patrick Balkany au palais de justice de Paris, le 13 mai 2019 ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )La cour d'appel de Paris a autorisé jeudi l'ancien maire LR de…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 08/08/2022

Veolia gagne 1,63 % à 24,38 euros, signant l'une des plus fortes hausses de l'indice parisien. Le groupe de services à l'environnement a annoncé la signature d’une promesse unilatérale d’achat…

Publié le 08/08/2022

Veolia a annoncé la signature d’une promesse unilatérale d’achat par laquelle Macquarie Asset Management s’engage irrévocablement à acquérir 100% du capital de Suez Recycling and Recovery…

Publié le 08/08/2022

Poxel, société biopharmaceutique qui s’appuie sur son expertise afin de développer des traitements innovants contre les maladies métaboliques, a annoncé étendre son horizon de financement qui…

Publié le 08/08/2022

Claranova grimpe de 5,4% à 3,83 euros ce lundi, alors que le groupe a réalisé sur l'exercice 2021-2022 un chiffre d'affaires annuel de 474 ME et a...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne