Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 566.79 PTS
-0.08 %
5 553.5
-0.13 %
SBF 120 PTS
4 401.42
-0.08 %
DAX PTS
13 286.57
-0.02 %
Dow Jones PTS
29 872.47
-0.58 %
12 152.22
+0. %
1.191
+0.02 %

Darmanin a notifié au Collectif contre l'islamophobie sa dissolution

| AFP | 147 | 3.86 par 7 internautes
Gérald Darmanin à l'Elysée le 18 novembre 2020
Gérald Darmanin à l'Elysée le 18 novembre 2020 ( Ludovic MARIN / AFP )

Gérald Darmanin a annoncé jeudi soir avoir notifié à ses responsables la dissolution du Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF), qu'il a accusé après l'assassinat de Samuel Paty d'être une "officine islamiste oeuvrant contre la République".

Dans un tweet, le ministre de l'Intérieur a précisé que les responsables de l'association avaient "désormais huit jours pour faire valoir leurs observations".

La dissolution du CCIF avait été annoncée par le gouvernement dans la foulée de la décapitation, le 16 octobre, de Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie dans un collège de Conflans-Saint-Honorine (Yvelines).

Dans un tweet, le collectif a fait valoir jeudi que "cédant aux appels de l'extrême droite, le ministre de l'Intérieur a notifié au CCIF un projet de dissolution sans objet" car l'organisation a "déjà déployé une large partie de ses activités à l'étranger", ainsi que "son siège social".

"Il continuera à apporter son assistance juridique aux personnes victimes d'islamophobie et informera les instances internationales de l'état d'avancement de la lutte contre les discriminations et pour l'égalité en France", a ajouté le collectif.

Depuis la décapitation de Samuel Paty par un jeune tchétchène de 18 ans radicalisé, le gouvernement fait un lien direct entre "l'islamisme radical" et le "terrorisme".

Deux structures ont fait l'objet de dissolution prononcée en Conseil des ministres.

Il s'agit de BarakaCity, accusée de "propager des idées prônant l'islam radical" et du collectif "Cheik Yassine", après la mise en cause de son président Abdelhakim Sefrioui, mis en examen dans l'attentat de Conflans Saint-Honorine (Yvelines) pour "complicité d'attentat terroriste".

Les responsables de BarakaCity et son fondateur, Driss Yemmou, dit Idriss Sihamedi, ont demandé "l'asile politique" au président turc, Recep Erdogan.

Le gouvernement a également ordonné la fermeture administrative pour six mois de la mosquée de Pantin, au motif qu'elle avait relayé une vidéo dénonçant le cours de Samuel Paty sur la liberté d'expression au cours duquel le professeur d'histoire avait montré des caricatures de Mohamet.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
7 avis
Note moyenne : 3.86
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/11/2020

En investissant dans 2 centrales solaires en autoconsommation, le groupe Mersen souhaite réduire sa facture énergétique et sa dépendance au réseau électrique...

Publié le 26/11/2020

Ce franchissement de seuil résulte d'une augmentation du nombre d'actions Total SE détenues à titre de collatéral...

Publié le 26/11/2020

La boutique LDLC de Besançon dispose d'un atelier permettant la réparation et le montage des ordinateurs...

Publié le 26/11/2020

I.CERAM collabore avec le Pr. Schmitto du Centre Hospitalo-Universitaire de Hanovre

Publié le 26/11/2020

Chez Miliboo, le 2ème trimestre 2020-2021 confirme la dynamique de croissance soutenue engagée au 1er trimestre, dans un contexte toujours favorable...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne