En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

Cuba: une nouvelle Constitution, cinq grands changements

| AFP | 341 | Aucun vote sur cette news
Un taxi dans une rue de La Havane, le 18 juillet 2018
Un taxi dans une rue de La Havane, le 18 juillet 2018 ( YAMIL LAGE / AFP/Archives )

S'ouvrir à l'activité privée sans renoncer au socialisme: c'est l'un des principaux changements dans la nouvelle Constitution cubaine, qui limite aussi les mandats présidentiels et ouvre la porte au mariage homosexuel.

Le texte, qui remplacera la Constitution en vigueur depuis 1976, sera soumis à référendum le 24 février prochain.

Oui à la propriété privée

La nouvelle Constitution reconnaît le marché, la propriété privée et l'investissement étranger comme faisant partie de l'économie de ce pays, soumis à l'embargo américain depuis 1962.

Elle apporte ainsi une base légale à l'actualisation du modèle économique cubain initiée en 2008 par le président de l'époque, Raul Castro, qui a permis à des particuliers de lancer leur activité privée: ils représentent aujourd'hui 591.000 personnes, soit 13% de la force de travail.

Adieu à la "société communiste"

L'article 5 de la Constitution actuelle stipule que le Parti communiste de Cuba (PCC, unique) "organise et oriente les efforts communs vers les objectifs suprêmes de la construction du socialisme et de l'avancée vers la société communiste".

Si le nouveau texte réaffirme "le caractère socialiste" du système politique ainsi que le rôle dirigeant du PCC, la référence à la future "société communiste" est retirée.

Un président, un Premier ministre

Actuellement, Miguel Diaz-Canel est président des Conseils d'Etat et des ministres. Dans la nouvelle Constitution, il sera président de la République et aura à ses côtés un Premier ministre.

Le président cubain Miguel Diaz-Canel et son prédecesseur Raul Castro à La Havane le 1er mai 2018
Le président cubain Miguel Diaz-Canel et son prédecesseur Raul Castro à La Havane le 1er mai 2018 ( Yamil LAGE / AFP/Archives )

"La création d'un poste de Premier ministre à Cuba obéit plus à une logique de répartition des fonctions qu'à une perspective de division des pouvoirs", explique à l'AFP l'analyste politique Arturo Lopez-Levy, professeur de l'Université de Texas-Rio Grande Valley.

Il cite d'autres "expériences de monopole du Parti communiste": "Les Premiers ministres de Chine et du Vietnam administrent de façon autonome la sphère du gouvernement, mais leur position est subordonnée à celles du président et du premier secrétaire ou secrétaire général du Parti communiste".

Deux mandats de cinq ans

Après 60 ans de pouvoir des frères Fidel puis Raul Castro, cette fois le mandat présidentiel sera de cinq ans et renouvelable une fois. L'âge minimum pour se présenter est de 35 ans, le maximum 60 ans pour une première candidature.

"La limitation du mandat présidentiel est un changement très important pour le renouvellement des élites cubaines", souligne Arturo Lopez-Levy.

Le scrutin indirect est toutefois maintenu: le président est choisi par les députés, eux-mêmes désignés lors d'une élection populaire où il y a toujours le même nombre de candidats que de sièges.

Mariage pour tous

Mariela Castro, fille de l'ex-président Raul Castro, à la marche des fiertés gay, le 12 mai 2018
Mariela Castro, fille de l'ex-président Raul Castro, à la marche des fiertés gay, le 12 mai 2018 ( YAMIL LAGE / AFP/Archives )

Après le triomphe de la révolution en 1959, les homosexuels avaient souffert de discriminations, mais la Constitution veut leur tendre la main en définissant le mariage comme une union "entre deux personnes", sans en spécifier le sexe.

"C'est une étape fantastique et je m'en réjouis", a déclaré la députée Mariela Castro, fille de Raul Castro et militante de longue date de la cause LGBT.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...