5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Crise du Golfe: Le Drian appelle à une désescalade

| AFP | 292 | Aucun vote sur cette news
Le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, lors d'une conférence de presse avec son homologue saoudien à Jeddah, le 15 juillet 2017
Le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, lors d'une conférence de presse avec son homologue saoudien à Jeddah, le 15 juillet 2017 ( STRINGER / AFP )

Le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, a appelé dimanche à "une désescalade" dans la crise du Golfe qui oppose le Qatar et ses voisins arabes.

"Il est souhaitable que les parties puissent s'engager dans un processus de désescalade, indispensable pour que des négociations se déroulent dans une atmosphère constructive", a déclaré M. Le Drian à des journalistes à Abou Dhabi où il achevait une tournée de deux jours dans la région du Golfe.

Le ministre français s'est entretenu en soirée avec le prince héritier d'Abou Dhabi, cheikh Mohammed ben Zayed Al-Nahyane, commandant en chef adjoint des forces armées des Emirats arabes unis.

Abou Dhabi est la dernière étape de sa tournée, qu'il l'a conduit à Doha, puis à Jeddah, en Arabie saoudite, puis au Koweït où il a été reçu dans la matinée par l'émir cheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah, principal médiateur dans la crise.

M. Le Drian, qui a souligné que la France entendait jouer un rôle de "facilitateur" entre les protagonistes, a répété dimanche que "la crise doit se dénouer au sein des pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG)", le groupe régional fondé en 1981 qui rassemble les six monarchies sunnites du Golfe.

"C'est pourquoi nous soutenons la médiation koweïtienne", a-t-il ajouté.

Selon Paris, la mission de M. Le Drian visait à plaider pour un "apaisement rapide" dans cette crise diplomatique sans précédent dans le Golfe.

Le 5 juin, l'Arabie saoudite, Bahreïn, les Emirats et l'Egypte ont rompu leurs relations avec le Qatar et lui ont imposé des sanctions économiques, en l'accusant de soutenir le "terrorisme" et en lui reprochant ses liens étroits avec l'Iran chiite, rival régional du royaume saoudien sunnite. Le Qatar a nié ces accusations.

"Lutter contre le terrorisme, c'est la priorité numéro un: lutter contre toutes les formes de financement et contre toutes les formes de soutien au terrorisme", a souligné dimanche le ministre français.

Il a souhaité que "les populations civiles ne soient pas les victimes des tensions actuelles" entre le Qatar et ses adversaires arabes.

La tournée de M. Le Drian a fait suite à celle du secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson, qui a achevé jeudi, sans résultat apparent, une mission dans la région. Avant eux, les chefs de la diplomatie allemande et britannique ont pour leur part offert leurs bons offices dans cette crise.

tm/mh/nbz

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le conseil d'administration de SoLocal Group a pris acte de la démission de Monica Menghini et a décidé, sur proposition du comité des nominations, de coopter Marie-Christine Levet en qualité…

Publié le 15/12/2017

En prévision de son départ de Wendel le 31 décembre prochain, Frédéric Lemoine a présenté sa démission du conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 31 décembre 2017. En…

Publié le 15/12/2017

André François-Poncet remplace Frédéric Lemoine au Conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 1er janvier 2018   Neuilly-sur-Seine, le 15 décembre…

Publié le 15/12/2017

L'objectif d'Immobilière Dassault est de lancer un projet de restructuration de ce bâtiment

Publié le 15/12/2017

Immobilière Dassault a finalisé l'achat d'un immeuble situé au 16 rue de la Paix, Paris 2ème, dont elle avait annoncé avoir signé une promesse le 23 octobre dernier. Il est rappelé que cet…

CONTENUS SPONSORISÉS