Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 611.69 PTS
-1.22 %
5 595.00
-1.42 %
SBF 120 PTS
4 456.08
-1.11 %
DAX PTS
13 787.73
-1.44 %
Dow Jones PTS
30 814.26
-0.57 %
12 803.93
-0.73 %
1.207
+0. %

Covid-19: la France étend les couvre-feux à 18H00, gronde des élus locaux

| AFP | 687 | 4.67 par 6 internautes
Jean Castex et Olivier Véran en déplacement le 9 janvier 2021 à Bazet près de Tarbes
Jean Castex et Olivier Véran en déplacement le 9 janvier 2021 à Bazet près de Tarbes ( Lionel BONAVENTURE / AFP )

Confronté à la menace de variants plus contagieux du Covid-19, le gouvernement souhaite avancer le couvre-feu dans une dizaine de nouveaux départements, mais des élus locaux grondent contre ce tour de vis supplémentaire dont ils contestent l'efficacité.

En déplacement à Tarbes (Hautes-Pyrénées), le Premier ministre Jean Castex a annoncé l'avancement du couvre-feu à 18H00 dans huit nouveaux départements, défendant des "mesures difficiles mais nécessaires" face à une "épidémie (qui) ne faiblit pas oui qui se renforce dans certaines zones du territoire".

En plus du Bas-Rhin, cette mesure va donc s'appliquer à partir de dimanche dans le Cher, l'Allier, en Côte-d'Or ainsi que dans le Haut-Rhin, ont annoncé samedi les préfectures concernées.

Ces départements rejoignent les quinze, principalement de l'est de la France, qui sont déjà soumis à cette mesure depuis une semaine tandis que le reste du territoire connaît un couvre-feu à 20H00.

La Haute-Savoie conserve, elle, l'horaire de 20H00. Des décisions sont encore attendues pour les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse, les Alpes-de-Haute-Provence et l'Yonne.

Covid-19 : l'incidence en France
Covid-19 : l'incidence en France ( / AFP )

A Marseille, faisant fi des clivages politiques, la mairie, à gauche, et la région, à droite, ont dénoncé d'une même voix la mesure, qui, selon eux, n'a pas prouvé son efficacité. Vendredi, "il y a eu une réunion de concertation avec les élus locaux et le préfet est toujours en phase de concertation. Il a fait des remontées au Premier ministre", a indiqué à l'AFP la préfecture.

- Efficacité ?-

Même tonalité du côté du président des maires du Vaucluse, Jean-François Lovisolo: "On est très réservé sur l’utilité d’une telle mesure sur le plan sanitaire dans les zones péri-urbaines et rurales du département. A 18H, la population à risque est déjà chez elle et on va mettre en difficulté les commerçants, les restaurants qui font de la vente à emporter, les stations-service, les boulangeries", a-t-il déclaré à l'AFP.

Pour le gouvernement, la mise en place d'un couvre-feu, appliqué pour la première fois fin octobre, a permis de ralentir les contaminations. Elle n'a toutefois pas empêché un deuxième confinement, soulignent ses détracteurs.

Le chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Eric Caumes, ne cache pas son scepticisme: "Je suis pas sûr que ce soit très efficace mais on verra bien. Personnellement, je n'y crois pas mais on verra", a-t-il déclaré samedi matin sur franceinfo.

En attendant, une opération de dépistage massif était en cours samedi à Bagneux, en banlieue parisienne, où une personne a été testée positive au variant britannique.

Jean Castex a annoncé que les plus de 75 ans, soit environ 5 millions de personnes, pourront se faire vacciner dès le 18 janvier dans un centre en ville, avec une procédure simplifiée
Jean Castex a annoncé que les plus de 75 ans, soit environ 5 millions de personnes, pourront se faire vacciner dès le 18 janvier dans un centre en ville, avec une procédure simplifiée ( MEHDI FEDOUACH / AFP )

Fait préoccupant: selon le ministère de la Santé, la personne testée travaillant dans deux établissements scolaires n'avait pas voyagé au Royaume-Uni ni été en contact avec quelqu'un qui y était allé.

Pour l'instant, 19 cas de contamination par ce variant sont avérés dans toute la France (ainsi que trois autres par un variant différent initialement repéré en Afrique du Sud), selon le ministère de la Santé.

"Ce variant est déjà là. Dans mon hôpital, j'ai deux patients qui sont atteints du variant britannique. Vous savez d'où ils viennent ? du Liban et l'autre de la péninsule arabique. On n'y échappera pas", a estimé le Pr Caumes, appelant au renforcement des gestes barrières.

- Troisième confinement ?-

Depuis mardi, le nombre de cas positifs tourne autour de 20.000 par jour et l'agence Santé publique France a relevé une "nette augmentation du nombre de cas confirmés" durant la dernière semaine de 2020 (96.743 cas, +17%).

Des personnes se font tester pour le Covid à Bagneux le 9 janvier 2021
Des personnes se font tester pour le Covid à Bagneux le 9 janvier 2021 ( GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP )

Des chiffres élevés alors que musées, cinémas, théâtres, salles de sport (sauf pour les mineurs), cafés et restaurants sont fermés depuis fin octobre, sans perspective de réouverture prochaine.

Les deux prochaines semaines s'annoncent donc cruciales, selon les experts, avec les probables retombées des fêtes de fin d'année.

Dans le même temps, plus de 80.000 soignants et personnes vulnérables en Ehpad ont été vaccinés depuis lundi, dont plus de 36.000 vendredi, selon le ministre de la Santé Olivier Véran.

Sans prononcer le mot de "reconfinement", et tout en prévenant que les écoles ne devaient fermer qu'en cas de situation "gravissime", le Premier ministre Jean Castex n'a pas exclu jeudi d'aller encore plus loin et de prendre des "mesures nationales supplémentaires".

Comme un troisième confinement ? "J'aimerais bien qu'il soit évitable mais si la courbe continue de monter malheureusement, il y aura pas d'autre solution", a averti le Pr Caumes. Depuis le début de l'épidémie, la France compte plus de 67.000 morts liés au Covid-19.

burs-adm/may/nm

 ■

Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
6 avis
Note moyenne : 4.67
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/01/2021

Sogeclair, concepteur et producteur de solutions innovantes à forte valeur ajoutée pour la mobilité, annonce avoir conclu l'opération d'entrée de...

Publié le 15/01/2021

L'Administrateur Provisoire, assisté de l'Administrateur Judiciaire ont arrêté les états financiers sociaux et consolidés du groupe EEM le 15 janvier...

Publié le 15/01/2021

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies infectieuses générant d'importants besoins médicaux, a annoncé aujourd'hui une...

Publié le 15/01/2021

A la suite de l'ordonnance de référé du 9 octobre 2020 et de l'arrêt de la Cour d'appel du 19 novembre 2020, ayant ordonné la suspension des effets de...

Publié le 15/01/2021

Valneva a annoncé une modification des termes de son accord de financement avec les fonds américains spécialisés dans le secteur de la santé Deerfield Management Company et OrbiMed. Compte tenu…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne