En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 422.54 PTS
+0.24 %
5 441.00
+0.59 %
SBF 120 PTS
4 340.58
+0.16 %
DAX PTS
12 661.54
+0.80 %
Dowjones PTS
25 140.58
+0.30 %
7 410.22
+0.71 %
Nikkei PTS
22 697.36
-

Corse: Simeoni et Talamoni reçus par Edouard Philippe le 22 janvier

| AFP | 192 | Aucun vote sur cette news
Le Premier ministre Edouard Philippe à Paris, le 21 décembre 2017
Le Premier ministre Edouard Philippe à Paris, le 21 décembre 2017 ( Thomas Samson / AFP/Archives )

Les nationalistes Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni, élus mardi à la tête de la nouvelle collectivité territoriale unique corse, seront reçus le 22 janvier à Matignon par Edouard Philippe, a indiqué jeudi soir à l'AFP l'entourage du Premier ministre.

M. Simeoni, président du Conseil exécutif de Corse, et M. Talamoni, président de l'Assemblée de l'île, avaient fait part de plusieurs revendications à la suite de la victoire de la coalition nationaliste aux dernières élections territoriales, en décembre.

Le 12 décembre, le chef du gouvernement avait semblé fermer la porte à ces demandes -co-officialité de la langue corse et du français, amnistie des "prisonniers politiques" et statut de résident corse permettant de protéger les insulaires de la spéculation immobilière- en estimant que toutes les réformes à venir devraient être "conformes au cadre constitutionnel".

Gilles Simeoni avait déploré mardi auprès de l'AFP qu'un "certain nombre de prises de positions directes et indirectes de membres du gouvernement, et notamment du Premier ministre, n'étaient pas à la hauteur" des espérances des nationalistes corses.

"Si une Constitution ne permet pas de reconnaître un peuple, c'est à la Constitution de changer et pas au peuple de disparaître", avait insisté le leader autonomiste sur France Inter.

Vendredi, la ministre Jacqueline Gourault, nommée à la fonction informelle de "Mme Corse" au sein du gouvernement, doit rencontrer M. Talamoni et M. Simeoni à Ajaccio.

Tout en disant attendre "avec sérénité" la venue de Mme Gourault, Gilles Simeoni avait souligné mardi: "nous savons qu'aujourd'hui en France, c'est le président de la République qui fixe le cap et qui, aujourd'hui, connaît le mieux le dossier corse".

La collectivité territoriale unique, à forte dominante nationaliste (41 sièges sur 63), est une instance inédite en France, une super-région qui fusionne l'ancienne collectivité (région) et les deux départements corses.

Mardi, le leader indépendantiste Jean-Guy Talamoni a été largement élu président de l'Assemblée de Corse (40 voix sur 63), tout comme Gilles Simeoni à la présidence du Conseil exécutif de Corse (42 voix sur 63). La séance qui a duré près de cinq heures, s'est terminée par une grande accolade des deux présidents, élus et sympathisants enthousiastes entonnant l'hymne corse Diu vi Salve Regina, puis l'hymne nationaliste.

Les deux hommes ont prêté serment sur la Constitution corse de 1755, un acte symbolique similaire à celui de leur installation en décembre 2015 dans la précédente collectivité territoriale mais qui, cette fois-ci, n'a pas semblé choquer leurs opposants.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2018

Le plan national égyptien vise à développer plus de 13 GW de capacité renouvelable...

Publié le 17/07/2018

Les OCA ne portent pas de bons de souscription d'actions (BSA), et portent sur 8 ME maximum de nominal...

Publié le 17/07/2018

Le Président du Conseil d'Administration, Pierre de Muelenaere (représentant Pygargue sprl), a été chargé de lui succéder temporairement...

Publié le 17/07/2018

Les ampoules seront commercialisées sous la marque AwoX avec le co-branding Deutsche Telekom Magenta SmartHome...

Publié le 17/07/2018

Pierre Barrard assure le leadership en marketing pour l'ensemble du Groupe afin d'anticiper davantage les besoins émergents des clients et marchés...