En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 408.60 PTS
+0.54 %
5 414.5
+0.70 %
SBF 120 PTS
4 340.39
+0.51 %
DAX PTS
12 384.49
+0.43 %
Dowjones PTS
25 868.21
+0.43 %
7 432.34
+0.83 %
1.157
+0.69 %

Corse: 61% des Français ne font pas confiance à l'exécutif pour faire avancer la situation

| AFP | 680 | Aucun vote sur cette news
Emmanuel Macron parle avec des scientifiques du centre de recherche agricole de l'Inra spécialisé dans les agrumes, à San Giuliano, au sud de Bastia, le 7 février 2018 en Corse
Emmanuel Macron parle avec des scientifiques du centre de recherche agricole de l'Inra spécialisé dans les agrumes, à San Giuliano, au sud de Bastia, le 7 février 2018 en Corse ( Raphel Polett / POOL/AFP )

Plus de six Français sur dix (61%) ne font "pas confiance" à Emmanuel Macron et au gouvernement "pour faire avancer la situation politique en Corse" et les deux tiers se prononcent pour le statu quo en matière d'autonomie de l'île, selon un sondage Elabe diffusé mercredi.

Seules 39% des personnes interrogées font confiance à l'exécutif pour faire avancer le dossier.

Pour 64% des Français interrogés, l'Etat ne doit accorder "ni plus ni moins d'autonomie" à la Corse que ce que lui confère déjà son statut particulier. 19% souhaitent "plus d'autonomie" et 16% moins pour le territoire, selon cette enquête pour BFMTV, réalisée mardi, au premier jour de la visite d'Emmanuel Macron en Corse.

Les personnes interrogées sont également massivement opposées, à 74%, à l'indépendance de la Corse, contre 26% d'un avis contraire.

Leur jugement est en revanche plus nuancé sur un certain nombre de sujets. 57% (contre 42%) pensent ainsi que "les prisonniers dits +politiques+ par les nationalistes" doivent "être incarcérés en Corse pour se rapprocher de leur famille".

Pour 53%, "la spécificité de la Corse doit être inscrite dans la Constitution", comme c'est déjà le cas de certains territoires ultramarins, et 46% estiment que "le statut de résident corse doit être créé pour réserver l'achat immobilier aux personnes résidant depuis plus de cinq ans en Corse".

La langue corse ne doit devenir la langue co-officielle sur l'île avec le français que pour 43% des Français interrogés et seuls 27% pensent que les prisonniers dits "politiques" doivent être "amnistiés et libérés".

Enquête réalisée en ligne le 6 février auprès de 1.002 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/08/2018

Nacon officialise sa collaboration avec Marie-Laure 'Kayane' Norindr, joueuse professionnelle de eSport...

Publié le 21/08/2018

Entre le 13 et le 17 août, Bic a racheté pour près de 3,06 millions d’euros de ses propres actions. Ces transactions portent sur environ 39 000 titres rachetés à un prix moyen pondéré…

Publié le 21/08/2018

Le chiffre d'affaires 9 mois s'établit à 502,5 ME

Publié le 21/08/2018

Le groupe Plastivaloire vient de réaliser son point d’activité au titre de son troisième trimestre 2017-2018. Ainsi, l’équipementier automobile a réalisé un chiffre d’affaires de 162…

Publié le 21/08/2018

Les actionnaires n'ont donc pas grand chose à attendre