En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 372.31 PTS
-0.34 %
5 379.50
-0.08 %
SBF 120 PTS
4 310.01
-0.31 %
DAX PTS
12 695.16
+0.14 %
Dowjones PTS
24 704.18
+0.02 %
7 299.14
+0.98 %
Nikkei PTS
22 555.43
+1.24 %

Corbière (LFI) juge que Macron est "un social killer"

| AFP | 191 | Aucun vote sur cette news
Alexis Corbière, député La France Insoumise, le 27 juin 2017 à Paris
Alexis Corbière, député La France Insoumise, le 27 juin 2017 à Paris ( Patrick KOVARIK / AFP/Archives )

Alexis Corbière, député La France Insoumise, a comparé vendredi Emmanuel Macron à "un social killer", qui veut "ubériser la société française", dans Libération.

Le président de la République, "malgré ses sourires permanents, est un +social killer+ à la communication très verrouillée", déplore le député".

Selon lui, "le dessein macronien c’est La République en marche... arrière ! Il veut ubériser la société française, faciliter les licenciements même abusifs, précariser les salariés, affaiblir les instances de représentation des personnels, inverser la hiérarchie des normes sociales, etc.", regrette M. Corbière, qui estime qu'"il faut craindre le pire" avec les prochaines ordonnances réformant le Code du travail.

Jugeant que "le pouvoir macroniste, malgré son arrogance de façade, est une réalité très faible", il souligne que "le mois de septembre doit être celui du grand refus populaire à la régression macroniste". La France Insoumise donne "rendez-vous le 23 septembre" pour une grande mobilisation et manifestera "le 12 à l'appel des organisations syndicales".

Concernant l'idée d'états généraux de la gauche défendue par certains, Alexis Corbière dit respecter cette démarche "mais (...) ne la partage pas. La France Insoumise ne s’inscrit pas dans une démarche de reconstruction de +la gauche+, ni de recomposition avec des forces qui se décomposent".

Enfin, interrogé sur ses critiques concernant le montant du transfert du joueur de foot Neymar au PSG, il poursuit: "Que Monsieur Neymar soit un joueur de ballon de grand talent ne fait pas de doute". Mais, dit-il, "je continue de penser qu’une société où les sportifs (même talentueux) sont 10.000 fois mieux payés que ses savants, ses ouvriers, ses agriculteurs, ses enseignants, ses infirmières, ses poètes… est une société malade".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/06/2018

Avec des commandes en croissance à deux chiffres depuis 4 trimestres consécutifs, ces modules de services de nouvelle génération ont été installés avec succès au sein des réseaux de 15…

Publié le 20/06/2018

Voir infographie et version PDF en pièce jointe. Rueil-Malmaison, le 20 juin 2018   Spiecapag, filiale de VINCI, remporte un important contrat sur  le projet de gazoduc…

Publié le 20/06/2018

Grâce à l'effet volume conjugué à une bonne maîtrise des marges

Publié le 20/06/2018

Le Conseil d'Administration d'Eiffage, réuni le 20 juin 2018, a décidé, sur autorisation de l'Assemblée générale du 25 avril 2018 dans sa neuvième résolution à caractère extraordinaire, de…