En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 810.74 PTS
+0.51 %
4 804.50
+0.39 %
SBF 120 PTS
3 832.83
+0.61 %
DAX PTS
10 931.24
+0.36 %
Dowjones PTS
24 219.64
+0.64 %
6 682.70
+0.20 %
1.140
-0.04 %

Contrôle des chômeurs : "normal", "rien de choquant", selon Macron

| AFP | 335 | Aucun vote sur cette news
Le président Emmanuel Macron le 23 décembre 2017 au Niger
Le président Emmanuel Macron le 23 décembre 2017 au Niger ( ludovic MARIN / AFP/Archives )

Emmanuel Macron a estimé mercredi que le contrôle des chômeurs était "normal" et ne présentait "rien de choquant" sans pour autant que ces règles signifient "poursuivre chacun" et prédit que sa politique apporterait des "résultats progressifs" de baisse du chômage, qui a décru en novembre.

L'exécutif envisage de durcir certaines sanctions vis-à-vis des chômeurs ne recherchant pas assez activement un emploi dans le cadre de la future réforme de l'assurance chômage, selon le Canard Enchaîné, des projets dénoncés par la gauche et le FN.

"Il y a une indemnisation, mais il faut s'assurer que chacun recherche l'emploi qui peut être offert et que quand un emploi correspond à ses compétences il le prend. C'est normal, il n'y a rien de choquant, c'est ce que font tous les pays qui nous entourent, je crois qu'il y a un fort consensus autour de ça", a-t-il ajouté sur LCI, depuis la station pyrénéenne de La Mongie où il est en vacances.

"Il faut de la rigueur" mais "mettre des règles ne veut pas dire qu'on va poursuivre chacun ou mettre de la suspicion derrière chacun. Les gens au chômage sont les premiers à subir" mais "les quelques-uns qui abusent des règles, il est normal qu'ils soient contrôlés", a-t-il poursuivi.

"Mais il ne faut tomber dans aucun raccourci. Je n'accepte aucun discours qui consiste à réduire les femmes et hommes au chômage à des gens qui frauderaient, ce n'est pas vrai. Mais il faut des règles", a-t-il insisté.

Le nombre de chômeurs inscrits à Pôle emploi a baissé en novembre (-29.500, -0,8%), pour s'établir à 3,45 millions de personnes en métropole, son plus bas niveau depuis trois ans, selon des chiffres publiés mercredi par le ministère du Travail. L'indicateur redescend ainsi à un niveau proche de celui d'octobre 2014.

Dans une interview au quotidien espagnol El Mundo mercredi, Emmanuel Macron a estimé que l'assouplissement du code du travail permettrait d'enregistrer des "résultats significatifs" sur la baisse du chômage "au bout de 18 à 24 mois".

Le chef de l'Etat a rappelé que le gouvernement comptait "investir 15 milliards d'euros" dans la formation notamment des chômeurs.

Le contrôle accru des bénéficiaires des allocations chômage fait partie des "engagements de campagne qui sont tenus", a fait valoir Emmanuel Macron. "On fait comme on a dit on a dit et on le fera, cela fait partie de la réforme" en projet.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2019

    Communiqué de Presse   Information relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social      Dijon, le 16 janvier 2019…

Publié le 16/01/2019

    Communiqué de Presse     Bilan semestriel du contrat de liquidité de Crossject au 31/12/2018      Dijon, le 16 janvier 2019     CROSSJECT (ISIN : FR0011716265 ;…

Publié le 16/01/2019

Au titre de son premier trimestre 2018/2019, Manutan a affiché un chiffre d'affaires de 192,6 millions d'euros, une croissance de 2,9% par rapport au même trimestre de l'exercice précédent. "La…

Publié le 16/01/2019

Elis annonce avoir finalisé l’acquisition de 100 % de Metropolitana en Colombie. Le groupe, qui a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires d’environ 4 millions d’euros, dispose de deux usines…

Publié le 16/01/2019

Ramsay Générale de Santé annonce le versement d’une prime exceptionnelle, dite "prime Macron", à l’ensemble de ses salariés français dont la rémunération est inférieure à 40 000 euros…