En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 840.38 PTS
-0.15 %
4 822.00
-0.47 %
SBF 120 PTS
3 859.34
-0.23 %
DAX PTS
11 071.54
-0.17 %
Dowjones PTS
24 376.39
-0.12 %
6 601.06
-0.69 %
1.139
+0.27 %

Contrôle des chômeurs: Marine Le Pen dénonce une "injustice"

| AFP | 253 | 1 par 1 internautes
La présidente du parti d'extrême-droite Rassemblement National (RN) s'exprime durant un meeting anti-immigration à Bruxelles début décembre
La présidente du parti d'extrême-droite Rassemblement National (RN) s'exprime durant un meeting anti-immigration à Bruxelles début décembre ( NICOLAS MAETERLINCK / BELGA/AFP )

Marine Le Pen a dénoncé vendredi une "injustice" dans le décret paru le 30 décembre qui durcit les sanctions contre les chômeurs manquant à leurs obligations.

"C’est l’inadaptation et l’injustice des sanctions", a estimé dans un communiqué la présidente du Rassemblement national (RN, ex FN).

"En effet, si la fraude et les abus existent, et s’il peut perdurer une forme d'assistanat qui ne doit pas être encouragée, il est hallucinant de précariser et culpabiliser plus encore des citoyens qui peinent à trouver un travail", affirme la députée du Pas-de-Calais.

"Avant de combattre les chômeurs, Emmanuel Macron devrait combattre le chômage", ajoute Marine Le Pen.

La finaliste de la présidentielle en 2017 s'interroge également sur "la lâcheté d’une telle démarche, entreprise alors même que les fêtes de fin d’année battaient leur plein".

Certaines sanctions prévues à l'encontre des chômeurs en cas de manquement à leurs obligations sont plus dures que ce qu'avait initialement annoncé le gouvernement, d'après ce décret paru au Journal officiel, qui a fait bondir les syndicats.

Le fait de ne pas se rendre à un rendez-vous avec un conseiller, par exemple, devait être sanctionné de 15 jours de radiation des listes au lieu des deux mois actuellement. Finalement, ce sera un mois de radiation selon le texte du décret, deux mois au bout de deux manquements et quatre mois au "troisième manquement" constaté.

Par ailleurs, s'agissant de l'insuffisance de la recherche d'emploi (refus à deux reprises de deux offres "raisonnables" d'emploi par exemple), le gouvernement avait évoqué des sanctions graduelles. Mais d'après le décret, l'allocation chômage est "supprimée" dès le premier manquement et non "suspendue".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2019

SNCF Transilien et MND Group, spécialiste du transport par câble à travers sa filiale LST, s’associent pour concevoir et promouvoir des solutions de transport par câble sur certains pôles…

Publié le 23/01/2019

Voltalia a réalisé au quatrième trimestre 2018 un chiffre d'affaires de 51,4 millions d'euros, en baisse de 4 %. A taux constant, les ventes ont ont grimpé de 7 %. Sur l'année, le chiffre…

Publié le 23/01/2019

FONCIÈRE EURIS Société Anonyme au capital de 149 158 950 euros 83, rue du Faubourg Saint-Honoré - 75008 Paris 702 023 508 RCS PARIS     Paris, le 23 janvier…

Publié le 23/01/2019

Pour l'année 2018, le chiffre d'affaires de Seb s'établit à 6...

Publié le 23/01/2019

JCDecaux annonce qu’Hannelore Majoor a été nommée directrice générale de sa filiale néerlandaise, JCDecaux Pays-Bas. Hannelore Majoor a débuté sa carrière chez JCDecaux en octobre 2016 en…