En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
-0.03 %

Constitution: Hollande propose de supprimer la fonction de Premier ministre

| AFP | 305 | 3.67 par 3 internautes
L'ancien président François Hollande.
Photo prise le 10 août 2018 à Marseille (Bouches-du-Rhône).
L'ancien président François Hollande. Photo prise le 10 août 2018 à Marseille (Bouches-du-Rhône). ( Boris HORVAT / AFP )

François Hollande a plaidé jeudi, jour du 60e anniversaire de la Ve République, pour la suppression de la fonction de Premier ministre, afin d'avoir "un seul chef de l'exécutif", face à un parlement qu'il faut selon lui doter de pouvoirs proches de ceux du "Congrès américain".

Évoquant sur Public Sénat le régime à la fois parlementaire, avec un gouvernement responsable devant l'Assemblée nationale, et présidentiel, l'ex-chef de l'Etat a mentionné aussi "ce personnage, le Premier ministre, dont on ne sait pas si encore il est le chef de la majorité - Edouard Philippe n'est même pas membre du parti de la majorité - ou si c'est un collaborateur", selon le mot d'un autre ex-président, Nicolas Sarkozy, à l'égard de François Fillon.

"Moi je considère qu'il faut, comme l'avait dit Georges Pompidou, couper le nœud gordien", et "aller jusqu'au bout, c'est-à-dire que le président de la République doit être le seul chef de l'exécutif, donc plus de Premier ministre, plus de responsabilité devant le parlement, plus de droit de dissolution du président de la République pour l'Assemblée nationale", a ajouté M. Hollande.

Et pour "éviter" l'"hyperprésidence", François Hollande propose d'aller "jusqu'au bout de la logique qui (lui) paraît être finalement celle de la Ve République dans sa modernité: un parlement qui ressemblera à bien des égards au pouvoir du Congrès américain (...) et un président de la République élu pour cinq ans, qui doit remplir son mandat et qui est forcément le chef de la majorité".

Selon lui, "l'hyperprésidence" que l'on constate "depuis des années" n'est "pas liée à la Constitution actuelle" mais à un "parlement trop faible" et à cette "dyarchie au sein de l'exécutif".

Il a expliqué ne pas avoir fait cette proposition pendant la campagne de 2012 ni lors de son quinquennat car elle est le résultat de "l'expérience qui est la (sienne) d'avoir été président".

A propos de la fonction de Premier ministre, il a estimé que "l'idée d'avoir un paratonnerre" et de "changer un Premier ministre parce qu'il y a une difficulté est finalement une forme de défausse de sa propre responsabilité".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 3.67
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Vivendi invoque un "manque substantiel d'indépendance" de 5 administrateurs...

Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...