En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 615.09 PTS
-0.01 %
5 624.00
+0.14 %
SBF 120 PTS
4 436.71
+0.12 %
DAX PTS
12 386.76
+0.11 %
Dowjones PTS
27 043.03
-0.25 %
7 865.23
-0.30 %
1.105
-0.13 %

Conflits d'intérêts: l'enquête visant le secrétaire général de l'Elysée Alexis Kohler classée sans suite

| AFP | 201 | Aucun vote sur cette news
Alexis Kohler, le 18 septembre 2018 à l'Elysée
Alexis Kohler, le 18 septembre 2018 à l'Elysée ( ludovic MARIN / AFP/Archives )

Le parquet national financier a classé sans suite l'enquête qui visait le bras droit d'Emmanuel Macron, Alexis Kohler, soupçonné de conflits d'intérêts en raison de ses liens familiaux et professionnels avec l'armateur italo-suisse MSC.

"Après un an d'enquête, l'analyse des éléments recueillis par la brigade de répression de la délinquance économique (BRDE) de la direction générale de la police judiciaire ne permet pas de caractériser les infractions initialement suspectées", a expliqué jeudi le PNF dans un communiqué.

L'enquête avait été ouverte le 4 juin 2018 après "la publication de plusieurs articles de presse" sur un éventuel conflit d'intérêts entre les anciens postes du secrétaire général de l'Elysée dans la haute fonction publique et ses liens familiaux avec MSC, très important client de l'entreprise STX France (aujourd'hui renommé Chantiers de l'Atlantique) qui gère les chantiers navals de Saint-Nazaire.

Ces articles, initiés par le site d'information Mediapart, avaient mis en avant les liens familiaux et professionnels étroits entre M. Kohler et l'armateur italo-suisse, fondé et dirigé par les cousins de sa mère, la famille Aponte.

Après avoir siégé au conseil d'administration de STX France entre 2010 et 2012 en tant que représentant de l'Etat alors qu'il travaillait à l'Agence des participations de l'Etat, M. Kohler avait voulu, à deux reprises, rejoindre MSC, à chaque fois après avoir exercé des fonctions au sein de cabinets ministériels à Bercy.

La première fois, en avril 2014, la commission de déontologie, l'instance chargée de contrôler le départ des agents publics dans le secteur privé, s'était opposée à sa demande.

Mais en août 2016, quand Emmanuel Macron a quitté le ministère de l'Economie, Alexis Kohler a finalement obtenu le feu vert de la commission et rejoint MSC Croisières au poste de directeur financier. Quelques mois plus tard, à l'élection de M. Macron en mai 2017, il avait été nommé à l'Elysée.

Lors de ces processus, les liens familiaux de M. Kohler avec l'armateur n'avaient jamais été mentionnés.

Interrogé en mai 2018 par Mediapart, le numéro deux de l’Élysée avait affirmé s'être "toujours déporté" (s'être écarté des débats, ndlr) quand il avait eu à connaître, comme haut fonctionnaire, des dossiers concernant MSC.

Constitution de partie civile

Une première plainte pour prise illégale d'intérêt et trafic d'influence avait été déposée le 4 juin 2018 par l'association Anticor. Cette dernière avait ensuite déposé deux autres plaintes, en août 2018 à la suite de nouvelles révélations de Mediapart, puis en mars 2019, notamment pour "faux et usage de faux" et "omission substantielle de ses intérêts".

Ce classement sans suite "est une décision à laquelle on s'attendait un peu, vu la lenteur de l'enquête et le contexte général de reprise en main de la justice", a commenté auprès de l'AFP Jean-Baptiste Soufron, avocat d'Anticor.

"Nous allons nous constituer partie civile afin que la lumière soit enfin faite sur cette affaire", a-t-il indiqué. Cette démarche doit permettre de relancer l'enquête avec la désignation d'un juge d'instruction pour mener les investigations. "Etant donné l'importance et la nature des personnes concernées, on voit mal comment on pourrait se passer d'une enquête indépendante", a estimé l'avocat.

Mis hors de cause par le PNF, M. Kohler a aussi vu récemment les nuages s'éloigner du côté de la retentissante affaire Benalla où son nom était cité.

Alors qu'il faisait partie des trois hauts responsables de la présidence dont les déclarations sous serment au Sénat avaient été transmises à la justice en vue d'éventuelles poursuites, le parquet de Paris a estimé qu'aucune infraction n'avait été mise en évidence.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/09/2019

450.000 actions ordinaires nouvelles seront admises à la négociation sur l'AIM le 24 septembre...

Publié le 18/09/2019

Ambitions à concrétiser

Publié le 18/09/2019

FedEx est attendu en baisse à Wall Street dans le sillage d’un premier trimestre affecté par les tensions commerciales et l’affaiblissement de la conjoncture mondiale. Ainsi, sur la période, le…

Publié le 18/09/2019

STMicroelectronics s'adjuge 1,5% à 18,1 euros en début d'après-midi à Paris...

Publié le 18/09/2019

Marwan Lahoud va succéder à Thierry Letailleur à la Présidence du Directoire d'ACE Management, filiale de Tikehau Capital, pour accélérer son...