En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 269.92 PTS
-2.02 %
5 251.00
-2.19 %
SBF 120 PTS
4 172.22
-2.01 %
DAX PTS
11 364.17
-1.61 %
Dowjones PTS
25 502.32
-1.77 %
7 326.06
-2.23 %
1.130
-0.01 %

Concurrence: un régulateur américain prêt à réexaminer des fusions dans la tech

| AFP | 237 | Aucun vote sur cette news
(ILLUSTRATION) Facebook a racheté Instagram en 2012
(ILLUSTRATION) Facebook a racheté Instagram en 2012 ( JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )

Le régulateur américain du commerce va dédier une équipe spéciale à la question de la concurrence dans le secteur technologique, quitte à remettre en question des fusions déjà bouclées, a annoncé mardi la Federal Trade Commission (FTC).

Cette annonce de la Commission fédérale du commerce intervient alors que s'intensifient, aux Etats-Unis et dans le monde, les débats sur les géants du secteur comme Google, Facebook ou Amazon, accusés d'être trop puissants.

L'agence officielle a refusé de donner des noms, mais a précisé qu'elle envisageait de réexaminer des opérations passées, avec à la clé des annulations ou des demandes de revente de certaines activités.

La FTC, qui partage avec le ministère de la Justice le rôle d'autorité de la concurrence, examinera "toute la palette des solutions possibles", a indiqué Bruce Hoffman, à la tête du service concurrence de la FTC, lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.

Interrogé sur certains dossiers précis, comme le rachat d'Instagram par Facebook en 2012, M. Hoffman a refusé de répondre.

La nouvelle "task force" de la FTC comprendra 17 juristes et s'intéressera en particulier à la publicité en ligne (dominée par Google et Facebook), les réseaux sociaux, les systèmes d'exploitation mobile et les "apps" (dominées par Android/Google) et de façon générale "l'économie des plateformes", une notion qui s'applique à la plupart des entreprises technologiques récentes (réseaux sociaux et économie du partage, type Uber ou Airbnb), a détaillé la commission.

La technologie, dont "les marchés évoluent rapidement et touchent à bien d'autres secteurs économiques, suscite des défis nouveaux en matière de respect de la concurrence", a déclaré Bruce Hoffman.

Cette annonce, qui intervient aussi dans un contexte marqué par les critiques récurrentes du président américain Donald Trump contre la Silicon Valley, marque un changement de pied pour la FTC, qui avait en 2013 clos une enquête sur la domination de Google dans la recherche en ligne et la publicité au moment où la Commission européenne enquêtait elle-même sur le dossier.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/03/2019

Elis a signé un accord portant sur l’acquisition de 100 % de l’activité Tapis de « Blesk InCare » en Russie. La finalisation de la transaction est soumise aux conditions réglementaires…

Publié le 22/03/2019

L'assemblée générale mixte des actionnaires d'Argan a approuvé la distribution d’un dividende 2018 de 1,35 euro par action, avec option pour le paiement du dividende en action (sur la totalité…

Publié le 22/03/2019

Au 31 décembre 2018, la trésorerie s'élevait à 3,5 ME

Publié le 22/03/2019

L’Assemblée Générale Mixte des actionnaires d’Elior Group a décidé de distribuer un dividende de 0,34 euro par action, au titre de l’exercice clos le 30 septembre 2018 et a offert aux…

Publié le 22/03/2019

L'Olympique Lyonnais confirme que des discussions exclusives ont été engagées avec l'ASVEL SASP, pour une prise de participation minoritaire au sein...