5 501.88 PTS
-
5 514.00
-0.15 %
SBF 120 PTS
4 405.23
-
DAX PTS
13 010.55
-0.74 %
Dowjones PTS
25 090.48
-0.34 %
7 255.76
-0.33 %
Nikkei PTS
22 721.90
-0.57 %

Collectivités territoriales: l'exécutif doit "respecter" le pacte qu'il a proposé, selon Larcher

| AFP | 246 | Aucun vote sur cette news
Le Premier ministre Edouard Philippe (g) et le président du Sénat Gérard Larcher à l'ouverture de la
Le Premier ministre Edouard Philippe (g) et le président du Sénat Gérard Larcher à l'ouverture de la "Conférence nationale des Territoires", le 17 juillet 2017 au Sénat, à Paris ( GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives )

Le président du Sénat Gérard Larcher (LR)demande que le gouvernement, concernant les collectivités territoriales, "respecte le pacte" qu'il a lui-même "proposé", dans un entretien au quotidien Le Figaro, publié lundi.

"Ce mois d'août a rétabli la défiance, alors que la méthode du Conseil national des territoires était celle du dialogue préalable. Le Premier ministre nous a proposé un pacte, il faut qu'il le respecte. La brutalité n'est pas acceptable. Ce que je réclame, c'est la confiance", déclare Gérard Larcher au journal.

Et d'expliquer que lorsque l'exécutif créé le Conseil national des territoires, "c'est une bonne idée". Qu'il propose "de le faire au Sénat, l'assemblée des territoires, est une démarche positive".

"Nous avons eu, poursuit-il, un dialogue avec le Premier ministre, basé sur une relation de confiance. Nous nous séparons le 17 juillet, après avoir trouvé des points de convergence".

Mais "la réalité aujourd'hui, c'est l'autonomie financière des collectivités locales qui est menacée", déplore le président du Sénat, avant de détailler : "Quasi-suppression à terme de la taxe d'habitation, qui affaiblira le lien entre le citoyen-contribuable et la collectivité (...), diminution annoncée du nombre d'élus locaux, quand on sait le rôle majeur des maires (...) et la difficulté de les remplacer notamment dans les zones rurales ! Enfin : la méthode. Celle-ci s'est illustrée avec les emplois aidés. Les maires ont découvert, fin août, que ceux qui avaient des contrats aidés ne les auront plus, ou dans des proportions extrêmement faibles".

Et Gérard Larcher de conclure : "Je crois que le président et le gouvernement ont raté le rendez-vous de confiance avec les élus locaux."

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/06/2018

Le contrat de Délégation de service public prévoit dans cette situation le paiement des pertes supportées par le concessionnaire soit 150 ME à fin 2017...

Publié le 15/06/2018

De nouveaux administrateurs...

Publié le 15/06/2018

Retour d'assemblée générale ABC arbitrage...

Publié le 15/06/2018

Le géants des concessions et du BTP aurait d'ores et déjà contacté des investisseurs en vue de la privatisation d'ADP, selon des sources citées par l'agence 'Reuters'.

Publié le 15/06/2018

Le prix d'émission des actions nouvelles a été fixé à 108,58 euros...