En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 840.38 PTS
-0.15 %
4 825.00
-0.41 %
SBF 120 PTS
3 859.34
-0.23 %
DAX PTS
11 071.54
-0.17 %
Dowjones PTS
24 386.97
-0.07 %
6 602.99
-0.66 %
1.139
+0.27 %

"Clopes", diesel: Bayrou exprime sa "honte" après des propos rapportés de Griveaux

| AFP | 409 | Aucun vote sur cette news
François Bayrou, le 22 mai 2018 à Paris
François Bayrou, le 22 mai 2018 à Paris ( LUDOVIC MARIN / POOL/AFP/Archives )

"Cette phrase m'a fait mal, d'une certaine manière, elle m'a fait honte", a pointé dimanche François Bayrou concernant un propos rapporté du porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, selon qui Laurent Wauquiez était le candidat de "ceux qui clopent et roulent au diesel".

La phrase litigieuse avait été rapportée la semaine dernière dans le JDD. Elle avait provoqué l'ire des Républicains, et notamment du premier visé, Laurent Wauquiez, président des Républicains (LR) qui y avait vu un "mépris" de la part du porte-parole du gouvernement.

M. Griveaux a depuis récusé avoir prononcé une telle phrase.

"Parler de la France, comme parler du peuple, comme des gens qui seraient réduits à cloper ou à rouler au diesel, comme si c'était une infamie de rouler au diesel...", a déploré le président du MoDem dans l'émission Questions politiques sur France Inter en partenariat avec Le Monde.

"J'ai trouvé (dans) cette phrase le contraire de ce que nous avons voulu bâtir avec le président de la République", a poursuivi M. Bayrou, soutien du candidat Macron en 2017.

Dans un tweet publié dans la soirée, M. Bayrou a précisé que Benjamin Griveaux l'avait appelé pour lui "dire qu'il n'avait jamais prononcé la phrase qu’on lui prêtait".

"J'ai apprécié qu'il la démente. Les milieux populaires sont une part précieuse de notre pays. Et pour moi, ils sont la raison même de mes engagements. Nous devons les honorer", a encore écrit le dirigeant centriste.

"L'élection d'Emmanuel Macron, elle s'est faite précisément sur l'idée qu'on allait rompre avec cette manière de couper le pays en deux, avec les gentils chics d'un côté et les désagréables pas chics de l'autre: il est temps que s'exprime dans la majorité tous ceux qui refusent cette rupture", avait insisté M. Bayrou sur France Inter.

L'éphémère ministre de la Justice au printemps 2017 a par ailleurs qualifié sa relation "humaine et politique" avec le chef de l'État de "fraternelle".

A propos du rôle de son mouvement politique à l'intérieur de la majorité, le candidat malheureux aux élections présidentielles de 2002, 2007 et 2012, a estimé que "l'intimité (entre le MoDem et La République en Marche) est destinée à être très grande". "C'est pas encore établi, mais ça viendra", a-t-il encore prophétisé.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2019

SNCF Transilien et MND Group, spécialiste du transport par câble à travers sa filiale LST, s’associent pour concevoir et promouvoir des solutions de transport par câble sur certains pôles…

Publié le 23/01/2019

Voltalia a réalisé au quatrième trimestre 2018 un chiffre d'affaires de 51,4 millions d'euros, en baisse de 4 %. A taux constant, les ventes ont ont grimpé de 7 %. Sur l'année, le chiffre…

Publié le 23/01/2019

FONCIÈRE EURIS Société Anonyme au capital de 149 158 950 euros 83, rue du Faubourg Saint-Honoré - 75008 Paris 702 023 508 RCS PARIS     Paris, le 23 janvier…

Publié le 23/01/2019

Pour l'année 2018, le chiffre d'affaires de Seb s'établit à 6...

Publié le 23/01/2019

JCDecaux annonce qu’Hannelore Majoor a été nommée directrice générale de sa filiale néerlandaise, JCDecaux Pays-Bas. Hannelore Majoor a débuté sa carrière chez JCDecaux en octobre 2016 en…