En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 890.36 PTS
-0.5 %
5 879.50
-0.68 %
SBF 120 PTS
4 623.81
-0.74 %
DAX PTS
13 147.48
-1.02 %
Dow Jones PTS
27 691.49
+0. %
8 263.79
+0. %
1.101
+0.04 %

Claire Nouvian quitte la politique en dénonçant des pratiques "exécrables"

| AFP | 960 | 4.92 par 13 internautes
Claire Nouvian le 15 mars 2019 à Paris
Claire Nouvian le 15 mars 2019 à Paris ( STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives )

Claire Nouvian, l'une des fondatrices, avec Raphaël Glucksmann, de Place publique, annonce qu'elle quitte son mouvement et arrête la politique, "dégoutée" par l'arrière-cuisine des partis et leurs pratiques "exécrables", dans une interview à L'Obs, mise en ligne lundi.

"Une poignée d’intrigants formés à l’école du vice des partis politiques ont transformé Place publique en organe classique où règnent les luttes intestines et où les courtisans réussissent plus que les combattants", regrette la présidente de l'association Bloom, une ONG de défense des océans.

Selon elle, les fondateurs de Place Publique, qui avait fait alliance avec le PS pour les Européennes, "n’étaient pas suffisamment soudés et alignés humainement et éthiquement pour empêcher des comportements aussi éloignés de notre promesse initiale (...) A mon sens, nous avons trahi" cette promesse. "Nous n'avons pas été en mesure de faire la peau à des pratiques politiques exécrables. Nous avons fait l'expérience de notre impuissance", affirme-t-elle également, en dénonçant "les arrivistes".

"Nous savons tous, en théorie, que la politique fonctionne ainsi, selon un système féodal d’allégeances, mais en faire l'expérience pratique change tout. J’ai été dégoûtée par cette forme de prostitution de la démocratie qui a comme conséquence que les plus vils obtiennent les meilleurs postes", ajoute-t-elle.

A propos de Raphaël Glucksmann, elle affirme: "nous ne sommes pas faits du même bois, nous n’avons pas les mêmes points forts. Je dirais que les siens sont son intelligence et sa culture, les miens ma sensibilité et mon intégrité. Mes attentes en matière d’honnêteté et de courage ne sont pas compatibles avec la tambouille politique. C’est moi qui suis inadaptée à ce milieu".

Quant au PS, c'est "une machine asséchée qui ne sait plus penser, qui n’est plus tendue par une quête idéologique, qui a sa violence propre. Mais ce n’était pas le seul problème (...) Tout s’est dégradé lorsque, les sondages ne décollant pas, le PS a voulu sécuriser ses arrières en faisant intervenir Cazeneuve, Hollande et consorts".

"La promesse d’Olivier Faure était de transformer le PS de l’intérieur pour atteindre un nouvel horizon : la social-écologie. Mais cet objectif ne peut pas se réaliser avec ceux qui, au PS, y sont opposés et n’ont pas un microgramme de conviction écologique", affirme-t-elle.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
13 avis
Note moyenne : 4.92
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Privatisation de La Française des Jeux du 7 au 19 novembre 2019

Ouvrez dès aujourd’hui votre compte chez Bourse Direct : c'est rapide, gratuit et 100% en ligne !

Investir dans des instruments financiers comporte des risques de perte en capital, pouvant aller jusqu'à une perte totale du capital investi pour les investissements en titres de capital (actions).Le rendement et la performance d'un investissement en actions ne sont pas garantis. Nous vous invitons à consulter notre guide investisseur.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/11/2019

Le coupon change la donne

Publié le 13/11/2019

Frey lance une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription d'un montant d'environ 161,5 millions d'euros et renforce...

Publié le 13/11/2019

Société Générale annonce la nomination de Gaëlle Olivier en tant que Directrice de Société Générale pour la Région Asie-Pacifique. Elle remplace Hikaru Ogata qui a décidé de poursuivre de…

Publié le 13/11/2019

Le groupe SII a réalisé au cours du premier semestre de l'exercice 2019/2020 un chiffre d'affaires de 325,9 millions d'euros, en croissance de 10,2%. La dynamique reste solide aussi bien en France…

Publié le 13/11/2019

Le constructeur de maisons individuelles AST Groupe totalisait à fin septembre un chiffre d'affaires de 149,7 millions d'euros, en baisse de 9% en raison d'une base de comparaison défavorable.…