En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 924.89 PTS
-
4 905.5
-
SBF 120 PTS
3 923.96
-
DAX PTS
11 066.41
-1.58 %
Dowjones PTS
24 465.64
-2.21 %
6 526.96
-1.75 %
1.137
+0.01 %

Chute de popularité pour Macron et Philippe (-5), Hulot en hausse

| AFP | 326 | 1 par 1 internautes
Nicolas Hulot à l'Elysée, le 22 août 2018
Nicolas Hulot à l'Elysée, le 22 août 2018 ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )

La popularité d'Emmanuel Macron et d'Edouard Philippe chute de 5 points au terme d'un été difficile pour l'exécutif et Nicolas Hulot voit la sienne confortée après son départ du gouvernement, selon un sondage BVA diffusé vendredi.

Avec respectivement 34% et 38% d'opinions positives, le chef de l'Etat et le Premier ministre sont à leur plus bas niveau dans ce baromètre depuis leur entrée en fonction.

Surtout, deux Français interrogés sur trois (66%, +7 par rapport à juillet) ont désormais une "mauvaise opinion" d'Emmanuel Macron et 61% (-7) d'Edouard Philippe, selon cette enquête pour Orange, RTL et La Tribune.

A 34%, la cote d'Emmanuel Macron reste légèrement supérieure à celle de François Hollande (32%) au même moment de son mandat, mais très en-dessous de celle de Nicolas Sarkozy (47%).

Seules 28% des personnes interrogées considèrent que la politique de l'exécutif est "juste" et 27% "efficace". Si 71% se disent favorables à "la dégressivité des allocations chômage des cadres" et 62% à "la suppression des cotisations sociales sur les heures supplémentaires", seules 34% soutiennent "une hausse limitée des pensions de retraite".

Au lendemain de sa démission, Nicolas Hulot conforte quant à lui sa position en tête des personnalités dont les Français souhaitent qu'elles aient davantage d'influence (38%, +3), devant Xavier Bertrand (30%, -1) et Alain Juppé (30%, +1).

La popularité de l'ensemble des partis politiques est par ailleurs à la baisse -notamment celle de La République en marche (34%, -4)-, à l'exception d'EELV (35%, +1) et de La France insoumise (31%, +1).

Enquête réalisée en ligne du 29 au 30 août auprès de 1.040 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/11/2018

A l'issue de cette cession, la participation d'Axa au capital d'EQH diminue, passant de 72,2% des actions ordinaires d'EQH en circulation à 59,3%...

Publié le 20/11/2018

Son appareil est un dispositif d'épuration d'air dédié aux grands volumes intérieurs...

Publié le 20/11/2018

Statum, co-dirigée notamment par Brice Aquilina (ex I-prospect) vient renforcer l'offre Média du Groupe...

Publié le 20/11/2018

Lagardère acquiert un leader de la Restauration sur le marché du Travel Retail en Amérique du Nord...