En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 372.31 PTS
+0.00 %
5 393.50
+0.52 %
SBF 120 PTS
4 310.01
+0.00 %
DAX PTS
12 695.16
-
Dowjones PTS
24 657.80
-0.17 %
7 280.70
+0.00 %
Nikkei PTS
22 693.04
+0.61 %

Catalogne: pour Marine Le Pen, l'UE pousse au séparatime

| AFP | 255 | Aucun vote sur cette news
la présidente du Front national Marine Le Pen répond aux journalistes à Carpentras, dans le Vaucluse, le 8 octobre 2017
la présidente du Front national Marine Le Pen répond aux journalistes à Carpentras, dans le Vaucluse, le 8 octobre 2017 ( ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP/Archives )

La présidente du Front national Marine Le Pen a jugé dimanche sur BFMTV que l'Union européenne a "été un peu hypocrite sur la Catalogne" car elle "pousse à ce genre de revendications séparatistes" en ayant des relations avec les régions.

"L’Union européenne a poussé en sous-main ce genre de revendications séparatistes en encourageant la discussion directe avec les régions. L’Union européenne peut avoir une relation avec les nations, en aucun cas avec les régions", a déclaré la présidente du FN, invitée de BFM politique.

Marine Le Pen s'est dit "inquiète" par la situation en Catalogne qui "peut avoir les ferments d'une forme de guerre civile".

Elle a jugé "raisonnable" la convocation de nouvelles élections par le Premier ministre Mariano Rajoy et a estimé que "la discussion vaut toujours mieux que cette guerre larvée".

Sur l'Europe et la sortie de l'euro, elle a assuré que "le retour à une souveraineté monétaire reste programmé" mais que "ce processus peut s'étaler sur cinq ans".

"Nous proposons aux Français un calendrier de recouvrement de nos souverainetés, avec en priorité le retour des frontières", a-t-elle dit.

"La possibilité de décider librement n’est pas négociable (...) Un pays est ou n’est pas souverain, mais il faut récupérer nos souverainetés progressivement", a-t-elle insisté.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/06/2018

Incapable de se reprendre, la Bourse de Paris a inscrit une quatrième séance d’affilée de baisse.

Publié le 21/06/2018

En juin 2018 en France, le climat des affaires est stable et demeure à un niveau relativement élevé, révèle l'Insee. L'indicateur qui le synthétise, calculé à partir des réponses des chefs…

Publié le 21/06/2018

Biocorp a signé un contrat développement et de production avec Ferring. Les deux entreprises ont en effet signé un contrat portant sur la conception puis la production d'un bouchon au design sur…

Publié le 21/06/2018

Fortune Fountain Capital, société d'investissement majeure en Asie ayant la forme d'un family office, a annoncé ce jour avoir finalisé l'acquisition...

Publié le 21/06/2018

EDF Renewables va céder au gestionnaire de fonds de pension néerlandais PGGM 50% d'un portefeuille de projets de centrales solaires aux Etats-Unis...