5 352.76 PTS
-0.25 %
5 345.50
-0.28 %
SBF 120 PTS
4 261.05
-0.22 %
DAX PTS
13 015.04
-1.16 %
Dowjones PTS
23 526.18
-0.27 %
6 386.12
+0.12 %
Nikkei PTS
22 523.15
+0.48 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Catalogne : la suite se joue dans les tribunaux et les urnes

| AFP | 211 | Aucun vote sur cette news
Manifestation de soutien aux dirigeants catalans séparatistes, le 21 octobre 2017 à Barcelone
Manifestation de soutien aux dirigeants catalans séparatistes, le 21 octobre 2017 à Barcelone ( LLUIS GENE / AFP/Archives )

Une semaine après la proclamation unilatérale de la "République indépendante de Catalogne", cette riche région d'Espagne mise depuis sous tutelle de Madrid, les prochains rendez-vous sont dans les prétoires et les urnes.

Rendez-vous judiciaires

Carles Puigdemont et son gouvernement :

Carles Puigdemont fait l'objet d'un mandat européen adressé vendredi au parquet fédéral belge, de même que quatre de ses conseillers (ministres) qui se trouveraient également en Belgique.

Convoqués jeudi 2 novembre en vue de leur inculpation par une juge espagnole, ils ont refusé de comparaître.

Les neuf membres du gouvernement déchu ayant comparu ont été écroués à l'issue de leur audition. L'un d'eux, qui avait démissionné avant la proclamation d'indépendance du 27 octobre, a été libéré sous caution vendredi.

Selon l'ordonnance de la juge, ils encourent des peines de 25 ans de prison pour rébellion, 15 ans pour sédition et huit ans pour détournement de fonds publics.

Présidente du parlement catalan :

Poursuivis pour les mêmes chefs, la présidente du parlement catalan Carme Forcadell et les membres du bureau de cette assemblée étaient eux aussi convoqués jeudi, mais devant la Cour suprême espagnole, compétente pour les députés.

A la demande de leurs avocats qui souhaitent davantage de temps pour préparer leur défense, le juge a reporté leur audition au 9 novembre en les plaçant sous contrôle judiciaire.

Dirigeants d'associations indépendantistes :

L'Audience nationale a rejeté vendredi le recours formé par deux importants dirigeants d'associations indépendantistes, Jordi Sanchez et Jordi Cuixart, contre leur placement en détention lundi 16 octobre, pour des faits de "sédition" en lien avec des manifestations d'indépendantistes.

Rendez-vous électoraux

La loi électorale prévoit les délais suivants :

Mardi 7 novembre : les partis qui veulent se présenter en coalition doivent le faire savoir. Aux élections de septembre 2015, la droite et la gauche indépendantistes (actuellement PdeCat et ERC) s'étaient présentées ensemble au sein de la coalition "Ensemble pour le oui".

Les dissensions entre les deux alliés ont été très fortes ces derniers mois et ERC (Gauche républicaine de Catalogne) qui a le vent en poupe selon les derniers sondages, pourrait ne pas vouloir pas se présenter avec son ancien allié.

Mais l'incarcération de leur dirigeants pourraient les pousser à resserrer les rangs. La coordinatrice du PdeCat, parti de M. Puigdemont, a lancé un appel vendredi à la formation d'un front commun des partis indépendantistes pour le scrutin.

Du 13 au 18 novembre : les partis doivent transmettre la liste de leurs candidats. La Candidature d'unité populaire (CUP, extrême gauche indépendantiste) doit décider si elle présente des candidats à ce scrutin organisé par l'Etat auquel elle entend désobéir.

Du 5 au 19 décembre : campagne pour les élections régionales. Cette période pourra dans tous les cas être mouvementée, avec davantage de manifestations pour et contre l'indépendance, comme celles qui ont agité la Catalogne tout au long du mois d'octobre.

Elections

Jeudi 21 décembre : élections régionales en Catalogne.

Les indépendantistes l'emporteront-ils ? En septembre 2015, ils avaient obtenu ensemble une courte majorité au parlement, avec seulement 47,8% des suffrages. Les non indépendantistes avaient obtenu plus de 51% des suffrages, mais la pondération des voix et les répartitions de sièges favorisant les régions rurales plus sécessionnistes, ils n'ont pas eu la majorité.

La durée de la mise sous tutelle de la Catalogne en application de l'article 155 de la Constitution est en principe de six mois, jusqu'en avril. Selon une source gouvernementale espagnole, cette mesure sera de toute manière maintenue au-delà du 21 décembre, jusqu'à la formation d'un nouveau gouvernement catalan.

Le foot... toujours

23 décembre : le premier "clasico" de la saison en championnat entre le Real Madrid et le FC Barcelone se déroule au Santiago Bernadeu.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/11/2017

Genfit a annoncé que le Data Safety Monitoring Board (DSMB), un comité de surveillance et de suivi indépendant, avait formulé une recommandation positive pour la poursuite de l'essai clinique de…

Publié le 22/11/2017

Spineway a annoncé qu'il ne souhaitait plus communiquer sur l'atteinte de l'équilibre financier pour l'exercice 2018. Cet objectif demeure toutefois clé dans la stratégie du groupe. Fort de la…

Publié le 22/11/2017

Les deux premiers véhicules ATM Full Elec ont été réceptionnés le 16 novembre dernier par BLYYD

Publié le 22/11/2017

Conformément à l'annonce faite le 17 octobre 2017, les actionnaires d'Assystem S.A. se sont réunis en assemblée générale extraordinaire le 22 novembre 2017 et ont approuvé la résolution…

Publié le 22/11/2017

L'actif est situé à Toulouse Blagnac et sera achevé mi-2019

CONTENUS SPONSORISÉS