En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 193.48 PTS
-0.05 %
5 188.00
-0.11 %
SBF 120 PTS
4 117.46
-0.07 %
DAX PTS
11 414.57
+0.11 %
Dowjones PTS
25 954.44
+0.24 %
7 062.34
+0.00 %
1.133
-0.09 %

Castaner veut que la justice poursuive Eric Drouet appelant à un "soulèvement sans précédent"

| AFP | 462 | 3 par 4 internautes
Christophe Castaner le 25 janvier 2019 à Calais
Christophe Castaner le 25 janvier 2019 à Calais ( DENIS CHARLET / AFP/Archives )

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a dit mardi souhaiter que la justice poursuive l'une des personnalités des "gilets jaunes", Eric Drouet, qui a appelé à un "soulèvement sans précédent" après la blessure à l'oeil d'un de ses proches.

Après avoir appris la blessure à un œil samedi d'une figure du mouvement, Jérôme Rodrigues, le groupe "La France colère !!!" créé par Eric Drouet avait décrété dans un communiqué, retiré depuis, "l'état d'urgence du peuple" et "appelé à un soulèvement sans précédent par tous les moyens utiles et nécessaires pour que plus personne ne soit victime de ces blessures de guerre".

Lundi, il a tempéré ces propos dans un Facebook Live. "J'étais au chevet de Jérôme quand l'équipe d'administrateurs l'a rédigé. (...) Je ne l'ai lu qu'après. Le mot +soulèvement+ était de trop", a-t-il estimé, appelant "au plus grand pacifisme" pour la prochaine journée d'action samedi.

"C'est un appel à l'insurrection. C'est quoi +tous les moyens utiles et nécessaires+? Les boules de pétanque jetées sur les policiers, c'est déjà fait. Les pavés, c'est déjà fait. Les cocktails Molotov, c'est déjà fait", a affirme M. Castaner sur BFMTV.

"Cette dernière déclaration relève à mon sens de l'infraction pénale. Nous ferons ce qu'on appelle un article 40 pour que le procureur décide s'il veut poursuivre ou pas. Vous vous rendez compte qu'il appelle à utiliser de nouvelles armes alors qu'aujourd'hui il y a des cocktails Molotov?", a lancé le ministre.

Jérôme Rodrigues, l'une des figures des
Jérôme Rodrigues, l'une des figures des "gilets jaunes", donne une conférence de presse le 27 janvier 2019 à Paris ( CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP )

M. Rodrigues, blessé gravement à l'œil samedi lors d'une manifestation à Paris, affirme avoir subi un tir de lanceur de balles de défense (LBD). L'Inspection générale de la police nationale (IGPN), la "police des polices", a été saisie.

"Pour l'accident dont a été victime Jérôme Rodrigues, ce que je sais c'est qu'il y a eu l'envoi d'une grenade de désencerclement et qu'à ce moment-là, il a été blessé. Il y a débat, il y a une enquête", a déclaré M. Castaner, précisant que cette grenade "a été envoyée conformément aux usages, (...) ce qu'on appelle l'envoi au sol".

"C'est le seul fait constaté", a-t-il ajouté, disant attendre "tous les éléments de l'enquête". "Sur un sujet aussi grave, il faut faire confiance à l'enquête et l'enquête ne se fait pas à coup de conférences de presse ou de fuite dans la presse", a-t-il affirmé.

"Il y a eu 16 tirs (de LBD) à Bastille. Non seulement ils ont été filmés, mais chacun des tirs fait l'objet d'un rapport", a-t-il ajouté, assurant que "s'il y a faute, elle sera sanctionnée". Son secrétaire d'État Laurent Nuñez avait évoqué dimanche 18 tirs de LBD sur cette place.

M. Nuñez a affirmé lundi qu'il n'y avait "à ce stade" aucun élément permettant d'affirmer que M. Rodrigues ait été touché par un tir de lanceur de LBD.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
4 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2019

Eramet chute de 10% à 55,70 euros, pénalisé par des résultats annuels contrastés en raison des soucis rencontrés par sa branche Alliage et par la faiblesse de sa branche nickel. En 2018, le…

Publié le 21/02/2019

Le climat des affaires est quasi stable en février en France, a annoncé l'Insee. L'indicateur qui le synthétise, calculé à partir des réponses des chefs d'entreprise des principaux secteurs…

Publié le 21/02/2019

Résultats trimestriels...

Publié le 21/02/2019

La lourde perte essuyée par TechnipFMC en 2018 envoie le titre au tapis en début de séance...

Publié le 21/02/2019

Eramet décroche de 11% environ sur les 55 euros dans un volume étoffé, en début de séance ce jeudi, suite à la publication des résultats annuels 2018...