En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 909.45 PTS
+2.15 %
4 892.0
+1.96 %
SBF 120 PTS
3 901.62
+2.13 %
DAX PTS
10 929.43
+1.38 %
Dowjones PTS
24 527.27
+0.64 %
6 763.96
+0.89 %
1.137
+0.00 %

Castaner: "faire de la politique" quand on est ministre, "ce n'est pas un gros mot"

| AFP | 288 | Aucun vote sur cette news
Christophe Castaner, élu nouveau délégué général de la République en Marche, le 18 novembre 2017 à Lyon
Christophe Castaner, élu nouveau délégué général de la République en Marche, le 18 novembre 2017 à Lyon ( JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP )

Christophe Castaner, nouveau délégué général de la République en marche (LREM), ne voit pas d'incompatibilité entre ce nouveau rôle "militant" et "bénévole" et son maintien au gouvernement, car "faire de la politique" quand on est ministre, "ce n'est pas un gros mot non plus".

M. Castaner devrait vraisemblablement quitter le porte-parolat du gouvernement après son élection à la tête de LREM. Mais le flou entoure encore son maintien ou non au poste stratégique de secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement.

"Il y aura dans les heures ou les jours qui viennent un remaniement, dont je pense qu'il sera de faible ampleur", a indiqué lundi M. Castaner sur France Inter.

Etre chef de parti et rester au gouvernement, ce n'est pas baroque ? "Non, parce que je ne serai pas patron d'un parti et on n'est pas dans une logique de cumul. Je rappelle que c'est un engagement militant, bénévole. Et faire de la politique, quand on est dans un gouvernement, ce n'est pas un gros mot non plus".

"Emmanuel Macron, il a toujours choisi les personnes dans ce gouvernement non pas en fonction d'une dette, non pas en fonction de leurs demandes, mais parce qu'il avait le sentiment qu'ils étaient à la bonne place. Donc je fais totalement confiance à Edouard Philippe et à lui pour décider qui devra me remplacer dans mes fonctions, dans une fonction", a poursuivi le secrétaire d'Etat.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2018

Cette facilité modifie et proroge l'ouverture de crédit syndiqué signée par le groupe Nexans en 2015...

Publié le 12/12/2018

Dominico de Carvalho est nommé représentant permanent de la société Aviva France...

Publié le 12/12/2018

Les économies d'énergies réalisées par Gazonor au travers de ces nouveaux moteurs vont contribuer à l'amélioration de la rentabilité

Publié le 12/12/2018

L'assemblée générale ordinaire des actionnaires de Maurel & Prom, réunie sur 2e convocation, s'est tenue le 12 décembre (9h30) au Cercle National des...

Publié le 12/12/2018

  Paris, le 12 décembre 2018 N° 17-18   Compte rendu des Assemblées Générales  du mercredi 12 décembre 2018             Établissements Maurel &…