5 407.26 PTS
+0.38 %
5 403.5
+0.32 %
SBF 120 PTS
4 305.94
+0.25 %
DAX PTS
13 140.79
+0.13 %
Dowjones PTS
24 386.03
+0.23 %
6 393.89
+0.78 %
Nikkei PTS
22 866.17
-0.32 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

"Casserolades" de Mélenchon: Collomb parle de "vieilles méthodes"

| AFP | 465 | 3 par 2 internautes
Gérard Collomb au GIGN de Satory à Versailles, 20 septembre 2017
Gérard Collomb au GIGN de Satory à Versailles, 20 septembre 2017 ( Thomas Samson / AFP/Archives )

Jean-Luc Mélenchon "reprend des vieilles méthodes" de l'extrême droite chilienne en appelant à des "casserolades" contre les ordonnances réformant le Code du travail, a affirmé vendredi le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.

"Il reprend des vieilles méthodes, c'était au Chili que l'extrême droite tapait sur des casseroles sous Allende", au début des années 70, a déclaré le ministre sur CNews.

"Il ne devrait pas se tromper de référence historique", a aussi dit M. Collomb, jugeant le chef des Insoumis "à contre-courant".

Lors d'un discours devant des dizaines de milliers de partisans place de la République à Paris le 23 septembre, Jean-Luc Mélenchon a appelé "à une +casserolade+, faire le plus de bruit possible avec des casseroles" samedi, pour poursuivre la mobilisation contre la réforme du Code du travail.

"Tous les coups sont donc permis contre moi ?", s'est indigné le leader de La France insoumise sur Facebook, évoquant son "écoeurement". "Colomb me compare à l'extrême droite chilienne !!!! Beuaaark ! J'ai un diplôme de la présidente chilienne (Michelle) Bachelet me remerciant pour mon action aux côtés de la Résistance chilienne", écrit-il.

"À cette époque, que faisait Colomb ? Du lard dans un bureau de Léo Lagrange ?", demande le député des Bouches-du-Rhône.

Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner avait déjà critiqué ces "casserolades" et conseillé "une petite révision de l'histoire" à M. Mélenchon pour éviter "certaines erreurs".

"N'oublions pas que c'est Poujade, en France, qui a pratiqué les +casserolades+, ou alors c'est ceux qui ont fait tomber Salvador Allende", avait-il déclaré dimanche sur France Inter.

Ces concerts de casseroles ne sont pas seulement l'apanage de l'extrême droite. Ils s'étaient également multipliés lors de la crise argentine de 2001-2002, lors du mouvement des indignés espagnols contre l'austérité en 2011-2012 ou dans le sillage de la crise financière en Islande, en janvier 2009.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2017

Le titre baisse. Goldman Sachs n'est plus acheteur...

Publié le 12/12/2017

Le groupe conserve une force de frappe conséquente pour des acquisitions...

Publié le 12/12/2017

Le 8ème Investor Summit organisé hier par Cegedim a été l'occasion pour Gilbert Dupont de faire un point sur la société, ses activités et son plan de...

Publié le 12/12/2017

Le projet d’OPA d’Atos sur Gemalto de 4,3 milliards d'euros est accueilli favorablement par le marché, l’acquéreur potentiel gagnant 5,02% à 130,85 euros et la cible 32,78% à 45 euros. Le…

Publié le 12/12/2017

La transaction ne va pas affaiblir le profil du groupe...

CONTENUS SPONSORISÉS