En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 031.15 PTS
-0.05 %
5 025.50
-0.16 %
SBF 120 PTS
4 014.56
-0.18 %
DAX PTS
11 350.20
-0.03 %
Dowjones PTS
25 289.27
+0.83 %
6 890.45
+0.00 %
1.132
-0.01 %

Carburants: Wauquiez dénonce du "bricolage" et réclame l'arrêt de la hausse des taxes

| AFP | 232 | 5 par 1 internautes
Le président des Républicains Laurent Wauquiez lors d'une conférence de presse à Paris, le 9 octobre 2018
Le président des Républicains Laurent Wauquiez lors d'une conférence de presse à Paris, le 9 octobre 2018 ( Philippe LOPEZ / AFP/Archives )

Le président des Républicains Laurent Wauquiez a dénoncé mercredi le "bricolage" des mesures compensatoires proposées par Emmanuel Macron et lui a demandé de "corriger son erreur" en arrêtant la hausse des taxes sur les carburants.

Le président de la République Emmanuel Macron a souhaité mardi l'extension de la défiscalisation de l'aide au transport mise en place par les Hauts-de-France.

"C'est une mesure qui n'est évidemment pas à la hauteur de l'enjeu", a critiqué le président de LR au micro de France Inter. "On va mettre en place des petites subventions pour corriger les hausses de taxes massives (...), on est en pleine absurdie".

"Je lui demande de corriger son erreur et d'entendre ce que lui disent les Français", a insisté M. Wauquiez pour qui "il y a une seule réponse à cette colère, c'est d'arrêter les hausses de taxes sur les carburants. Tout le reste, c'est juste du bricolage".

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a proposé de faire un geste pour accompagner le gouvernement. "Dans ma région, je suis prêt à baisser les taxes sur l'essence", même si "les taxes qui dépendent de la région sont très symboliques", "à condition que le président de la République de son côté, s'engage à arrêter les hausses de taxes qu'il a décidées", a lancé M. Wauquiez.

Il veut ainsi "arrêter cette folie dans laquelle on habille avec des oripeaux écologistes un discours qui consiste juste à remplir les caisses de l'État au détriment du pouvoir d'achat".

Après la proposition d'Emmanuel Macron, la présidente LR de la région Ile-de-France Valérie Pécresse a estimé que "ce n'est pas aux régions de faire des subventions pour compenser des hausses de taxes du gouvernement".

"Je ne me lancerai pas dans le concours Lépine de la subvention la plus intelligente", a ajouté Mme Pécresse, qui juge que "la gribouille fiscale a atteint des sommets".

"Aujourd'hui les Français, ils ne veulent pas recevoir des chèques, ils veulent juste que les impôts baissent", a-t-elle insisté en demandant au gouvernement de s'attaquer au "vrai problème de la France, sa drogue, la dépense publique".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/11/2018

Le CAC40 avait repris de la hauteur ce matin avant de reperdre tous ses gains...

Publié le 16/11/2018

D'un point de vue graphique, le titre vient de s'extirper par le haut d'une figure de consolidation après son ouverture en trou de cotation haussier du 16 novembre. Du côté des indicateurs…

Publié le 16/11/2018

Spineway prend 2,7% à 0,265 euro dans un volume représentant 2,6% du capital, après la nomination du CEO de sa filiale US, qui fait suite à...

Publié le 16/11/2018

Le concert monte à plus de 90% du capital

Publié le 16/11/2018

Adthink lance Hello, une plateforme self-service de monétisation programmatique pour les éditeurs...