En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 939.39 PTS
+0.29 %
4 922.0
+0.25 %
SBF 120 PTS
3 934.05
+0.26 %
DAX PTS
11 129.33
+0.57 %
Dowjones PTS
24 465.64
-2.21 %
6 526.96
+0.00 %
1.139
+0.24 %

Carburants: "Nous ne reviendrons pas en arrière", selon Le Gendre

| AFP | 217 | 3 par 2 internautes
Gilles Le Gendre, patron des députés La République en Marche (LREM), le 19 septembre 2018 à Paris
Gilles Le Gendre, patron des députés La République en Marche (LREM), le 19 septembre 2018 à Paris ( ludovic MARIN / POOL/AFP/Archives )

Gilles Le Gendre, patron des députés LREM, a assuré jeudi que le gouvernement et la majorité "ne reviendront pas en arrière" sur les hausses de taxes sur les carburants et a appelé à "revenir à la raison" sur ce sujet.

Interrogé sur la mobilisation des "gilets jaunes" du 17 novembre pour bloquer les routes contre la hausse des prix des carburants, le député de Paris a répondu sur RFI: "Nous n'avons ni à la redouter, ni à l'encourager, ni à en penser quoi que ce soit. Il se passera ce qui doit se passer, ce qui compte c'est le cap que nous avons fixé", celui de la "fiscalité écologique" pour "limiter les consommations de carburant de produits fossiles".

"C'est notre cap, nous le tiendrons et nous ne reviendrons pas en arrière", a insisté M. Legendre. Cette "action a été engagée par nos prédécesseurs qui, aujourd'hui, essayent de se dérober à leur responsabilité", a-t-il aussi accusé.

En écho aux propositions du président de la République, il a souhaité que le gouvernement puisse "arriver à compenser très légèrement pour ceux pour lesquels" la hausse des prix "pose véritablement un problème insupportable".

Voyant dans ce débat sur les tarifs des carburants avant tout un "fait médiatique", le député de Paris a insisté sur la cohérence de la politique du gouvernement en matière de pouvoir d'achat - qu'on "ne saucissonne pas" -, citant notamment la baisse de la taxe d'habitation et le relèvement de certaines allocations "pour les personnes les plus fragiles".

"Globalement, c'est l'Insee qui le dit, le pouvoir d'achat va augmenter pendant six mois comme il n'avait jamais augmenté depuis 15 ans, y compris en prenant en compte l'effet carburant", a-t-il assuré.

"Le gouvernement doit continuer à la fois à s'engager et à engager la société sur la voie de la transition écologique et à aider ceux qui ont le plus besoin d'être aidés sur cette transition", a abondé le député de l'Essonne LREM Cédric Villani sur RTL.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/11/2018

Les marchés actions européens rebondissent timidement à l'approche de la mi-séance. Les investisseurs sont rassurés par la bonne orientation du pétrole après sa chute de près de 7%…

Publié le 21/11/2018

Alors que la guerre des prix fait rage dans les télécoms, la possibilité d'une éventuelle consolidation du marché se pose. "On a atteint des pratiques de marchés sans équivalence en Europe",…

Publié le 21/11/2018

Lectra s'adjuge 2,4% à 18,8 euros alors que le groupe a livré au groupe autrichien iSi Automotive une machine FocusQuantum FT6K...

Publié le 21/11/2018

Mais la situation pourrait évoluer

Publié le 21/11/2018

Par courrier reçu le 20 novembre 2018 par l'AMF, la société Morgan Stanley & Co...