En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 754.08 PTS
-0.95 %
4 775.0
-0.37 %
SBF 120 PTS
3 776.40
-0.94 %
DAX PTS
10 740.89
-0.29 %
Dowjones PTS
23 867.76
+1.16 %
6 533.38
+1.32 %
1.137
+0.18 %

Carburants: "Bloquer la France c'est minable", estime Bussereau

| AFP | 411 | Aucun vote sur cette news
Dominique Bussereau le 3 juillet 2018
Dominique Bussereau le 3 juillet 2018 ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )

"Bloquer la France, c'est minable", lance le président de l'Association des Départements de France, Dominique Bussereau, à ceux qui appellent à bloquer les routes le 17 novembre contre la hausse des prix des carburants, même s'il juge que le gouvernement devrait "baisser" les taxes dans ce dossier "mal mené".

Bloquer les Français, qui plus est "pendant le week-end, quand les familles se retrouvent, c'est vraiment de la petite politique. Bloquer la France, c’est minable", a estimé sur RTL M. Bussereau, à l'adresse du président de Debout la France "Nicolas Dupont-Aignan, (du) Rassemblement national et (de) toutes celles et ceux qui sans le dire provoquent ces rassemblements".

Quant au projet d'Emmanuel Macron d'étendre à tout le territoire la défiscalisation de l'aide au transport mise en place par la région Hauts-de-France, le président du Conseil départemental de Charente-Maritime a jugé que ce serait "trop compliqué".

"L’histoire du carburant, c’est typiquement quelque chose de mal mené et qui malmène les Français (...) Il y a des réformes, quand elles sont mal comprises, mal expliquées ou mal menées, qu'il faut savoir arrêter", a ajouté l'ancien secrétaire d'Etat aux Transports.

"Le gouvernement aurait intérêt, aurait raison de baisser ses propres taxes et de stopper un peu le dispositif", a-t-il insisté, car il existe selon lui "un risque politique", celui de voir "l'impopularité" du président de la République et du gouvernement "à un moment bloque(r) les réformes".

Pour M. Bussereau, il faut "restaurer l'écotaxe - mais pour ça il faut avoir du courage - ou alors, comme Mme (Elisabeth) Borne (la ministre des Transports) semble y réfléchir, créer, sur le modèle suisse, une vignette sur les poids lourds", sur "tous les transporteurs qui traversent notre pays".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2018

      Paris, le 18 décembre 2018   Natixis confirme ses ambitions stratégiques et le paiement d'un dividende exceptionnel de 1,5 MdEUR en dépit d'éléments…

Publié le 18/12/2018

Altice Europe et KKR annoncent la création d'Hivory, la plus grande société indépendante de tours de télécommunication en France et la troisième plus grande société européenne de tours. La…

Publié le 18/12/2018

Michelin a finalisé l’acquisition de Camso, conformément aux modalités communiquées le 12 juillet dernier et après obtention de la totalité des autorisations requises pour cette opération,…

Publié le 18/12/2018

    Paris, le 18 décembre 2018     Avenant au MANDAT DU PROGRAMME DE RACHAT D'ACTIONS       La société Kaufman & Broad SA a annoncé le 10 octobre 2018 avoir confié…