En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 872.13 PTS
+1.62 %
4 870.00
+1.57 %
SBF 120 PTS
3 881.63
+1.56 %
DAX PTS
11 066.90
+1.36 %
Dowjones PTS
24 370.10
+0.67 %
6 718.45
+0.00 %
1.140
+0.17 %

Cantines: Guillaume contre un repas végétarien imposé

| AFP | 291 | Aucun vote sur cette news
Didier Guillaume, photographié au Sénat à Paris en novembre 2016.
Didier Guillaume, photographié au Sénat à Paris en novembre 2016. ( LIONEL BONAVENTURE / AFP/Archives )

Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a déclaré lundi son opposition à un repas végétarien imposé dans les cantines, se posant en défenseur du choix pour les consommateurs, sur le plateau de la chaîne d'information en continu C-News.

Dans le cadre des débats sur la loi Alimentation, l'Assemblée nationale avait donné son feu vert, par un amendement, à "l'expérimentation" d'un menu végétarien dans les cantines scolaires au moins une fois par semaine et pour une durée de deux ans. Ce test ne s'adresse qu'aux collectivités qui proposent déjà deux menus pour le même repas.

Interrogé sur l'antispécisme (opposition à la hiérarchie entre l'être humain et les animaux), le ministre a estimé qu'il fallait "faire attention quand on va dans cette direction": "Dans la restauration collective, les gens doivent manger ce qu'ils veulent. Moi je suis opposé aux repas de substitution, je suis opposé à une journée de repas végétarien", a déclaré le ministre.

"Chacun doit faire comme il veut, ceux qui veulent manger de la viande en mangent, ceux qui ne veulent pas en manger n'en mangent pas", a précisé M. Guillaume, affirmant son souhait de lutter "contre la maltraitance animale" et rappelant que des mesures ont été prises dans la loi Alimentation, comme l'interdiction de toute nouvelle construction d'élevages de poules en cage.

"Il faut faire attention de ne pas aller trop loin, dans toutes les religions monothéistes, l'animal n'a jamais été l'équivalent de l'homme", a poursuivi M. Guillaume, tout en réitérant sa volonté de lutter contre la souffrance animale.

"Il faut absolument lutter contre la maltraitance, il faut absolument arriver à faire en sorte que les choses se passent mieux dans les abattoirs. Des mesures ont été prises, moi je veux aller plus loin, la souffrance, la maltraitance animale ce n'est absolument pas possible, mais en même temps je ne veux pas rentrer dans le débat philosophique", a conclu le ministre, qui s'est posé en "garant de ceux qui auront de bonnes pratiques dans l'élevage".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2019

Le titre se retourne à la hausse au-dessus du support à 24.64 euros. Du côté des indicateurs techniques, les moyennes mobiles à 20 et 50 séances sont sur le point d'effectuer un croisement…

Publié le 18/01/2019

Casino bondit de 6,55% à 38,58 euros, après avoir publié des chiffres d’activité rassurants pour le quatrième trimestre, dans un contexte économique marqué par le mouvement des " Gilets…

Publié le 18/01/2019

Ryanair recule en Bourse de 1,87% à 9,88 euros, après avoir lancé un nouveau « profit warning » pour son exercice 2018-2019 qui s’achèvera fin mars. La compagnie aérienne à bas coûts…

Publié le 18/01/2019

Après le report aux Etats-Unis...

Publié le 18/01/2019

Nissan et Mitsubishi ont déclaré vendredi que Carlos Ghosn, leur ancien président, avait indûment reçu une rémunération avoisinant les 8 millions d'euros via leur filiale commune aux Pays-Bas…