En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 854.58 PTS
-0.27 %
4 852.50
-0.25 %
SBF 120 PTS
3 874.48
-0.22 %
DAX PTS
11 106.80
-0.26 %
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.00 %
1.135
-0.14 %

Calmels (LR) sur Wauquiez: "il n'y a pas un maître et une élève"

| AFP | 260 | Aucun vote sur cette news
Virginie Calmels, photo du 17 mars 2018.
Virginie Calmels, photo du 17 mars 2018. ( JOEL SAGET / AFP/Archives )

"Il n'y a pas un maître et une élève" mais des dirigeants "qui normalement doivent pouvoir dialoguer, débattre", a réagi lundi Virginie Calmels, n°2 des Républicains, après avoir été recadrée par Laurent Wauquiez pour avoir évoqué un "dysfonctionnement" au sujet d'un tract du parti.

"Je ne crois pas que ce soit manquer de solidarité que de simplement pouvoir avoir sa liberté de penser. C'est pour ça qu'on est venu me chercher. Il n'y a pas un maître et une élève, il y a, à mon avis, des hommes et des femmes qui normalement doivent pouvoir dialoguer, débattre", a déclaré Mme Calmels lors de l'émission "L'Épreuve de vérité" sur Public Sénat, en partenariat avec l'AFP, Radio Classique et Les Échos.

La semaine dernière, Virginie Calmels avait évoqué un "dysfonctionnement" au sujet d'un tract de LR, intitulé "pour que la France reste la France", qui a fait polémique. La n°2 du parti avait indiqué ne pas avoir "validé" ce tract dont elle jugeait le contenu "anxiogène".

Laurent Wauquiez a réagi en lui rappelant les "responsabilités particulières" d'une membre d'une équipe dirigeante. "J'attends de Virginie qu'elle le comprenne", a-t-il dit au Figaro. De son côté, Brice Hortefeux a estimé que Mme Calmels, qui a selon lui "soif de responsabilités", avait "toutes les compétences" pour "comprendre" ce principe.

"Là où c'est intéressant, c'est qu'on a l'impression, dans leurs argumentations à l'un comme à l'autre, que ce n'est pas un dysfonctionnement, que le dysfonctionnement c'est le fait de dire que c'est étonnant que les instances ne se soient pas prononcées. Nous n'avons pas la même vision", a répondu lundi Mme Calmels.

"Ça veut dire quoi un impératif de solidarité ? Quand on vous pose une question, il fallait mentir ?", a-t-elle insisté.

"J'ai noté qu'un certain nombre de fédérations ne l'ont pas tracté. Ça veut dire, il me semble, qu'on aurait pu en amont plus se concerter", a également déclaré Mme Calmels.

"Il y a les anti-Wauquiez qui font de l'anti-Wauquiez primaire. Ce n'est pas mon cas. Je suis légitimiste. Je participe dans cette équipe à la refondation de la droite, tout ce que j'essaie de faire depuis le début c'est d'éviter l'explosion de la droite alors que nous avons des sensibilités différentes".

Laurent Wauquiez a-t-il encore besoin de vous ? "Franchement ce serait incroyable, mais peut-être que c'est possible, de se dire: on a eu besoin de quelqu'un pour gagner une élection pendant trois mois et après on en a plus besoin. Non je n'ai pas ce sentiment-là. Mais peut-être que d'autres ne font pas ce constat", a-t-elle répondu.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/01/2019

Soitec bondit de 12% à 66,70 euros dans les premiers échanges de la Bourse de Paris dans le sillage de son point d’activité au titre de son troisième trimestre 2018-2019 (clos fin décembre).…

Publié le 22/01/2019

  Paris, le 22 janvier 2019   Free : 1 million d'abonnés Fibre !   Free franchit le cap du million d'abonnés Fibre et renforce sa place de 1er opérateur…

Publié le 22/01/2019

Sanofi a obtenu l'autorisation de commercialiser au Royaume-Uni son vaccin antgrippal trivalent (Split Virion, Inactivated) à haute dose, destiné aux personnes âgées de 65 ans et plus.source : AOF

Publié le 22/01/2019

En parallèle de sa publication trimestrielle, Soitec a annoncé le renforcement de sa collaboration avec Samsung Foundry afin de garantir l'approvisionnement en plaques de silicium sur isolant…

Publié le 22/01/2019

Bonduelle a engagé des discussions avec la société américaine Seneca Foods Corporation visant l'acquisition de son usine de Lebanon (Pennsylvanie, USA). « Cette usine, destinée au…