En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 659.08 PTS
+0.68 %
5 646.50
+0.45 %
SBF 120 PTS
4 464.70
+0.68 %
DAX PTS
12 457.70
+0.55 %
Dowjones PTS
27 094.79
-0.19 %
7 901.79
+0.17 %
1.104
+0.03 %

Buzyn: "On n'a pas besoin d'être malade aujourd'hui pour accéder à la PMA"

| AFP | 353 | 1 par 1 internautes
La ministre de la Santé Agnès Buzyn à l'Assemblée nationale, le 23 juillet 2019 à Paris
La ministre de la Santé Agnès Buzyn à l'Assemblée nationale, le 23 juillet 2019 à Paris ( STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives )

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a souligné mercredi que l'accès à la PMA n'était pas conditionné actuellement par l'existence d'une maladie, alors que certains détracteurs voient dans le futur remboursement de la "PMA pour toutes" un dévoiement des principes de la Sécurité sociale.

"Ceux qui contestent ne savent pas comment marche le système. Aujourd'hui quand un couple demande l'assistance à la procréation médicale, il a comme seul élément objectif le fait de ne pas réussir à faire un enfant pendant un an", a-t-elle expliqué sur RMC/BFM TV.

"On n'a pas besoin d'être malade aujourd'hui pour accéder à la PMA, même quand on est un couple hétérosexuel, on n'a pas à prouver qu'on est infertile. D'ailleurs souvent on ne trouve pas de cause d'infertilité", a-t-elle ajouté.

Plusieurs députés LR avaient dit mardi leur crainte de voir "les principes de la Sécurité sociale dévoyés" si la procréation médicalement assistée (PMA) pour toutes était remboursée à l'ensemble de ses bénéficiaires.

"La Sécurité sociale n'a pas à rembourser (...) quelque chose qui n'est pas fait pour combler une maladie", avait notamment estimé le député du Pas-de-Calais Pierre-Henri Dumont.

"Ce nouveau droit doit être effectif", a de son côté souligné la porte-parole de LREM Aurore Bergé sur franceinfo mercredi et "pour qu'il le soit il faut qu'il puisse être remboursé sinon on va recréer de la discrimination entre les couples hétérosexuels pour lesquels ce sera remboursé et les autres pour lesquels le droit existera mais ne sera pas effectif puisqu'il faudra le payer".

"On veut vraiment que l'égalité puisse exister", a-t-elle ajouté. Elle a aussi indiqué que selon "une étude d'impact présentée par le gouvernement", un remboursement par la Sécurité sociale de la PMA à toutes les femmes coûterait "quelques dizaines de millions d'euros par an".

Le projet de loi bioéthique, qui inclut l'ouverture de la PMA à toutes les femmes, sera examiné à l'Assemblée nationale en septembre. La commission spéciale installée en vue de l'examen du texte doit entamer ses auditions le 26 août.

La ministre de la Santé Agnès Buzyn avait indiqué fin juin que la PMA serait remboursée à toutes et que la limitation d'âge pour le remboursement (43 ans) resterait inchangée.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 19/09/2019

Jean-Luc Melenchon devant le tribunal correctionnel de Bobigny (Seine-Saint-Denis) le 19 septembre 2019 ( Benoit PEYRUCQ / AFP )"Accuser un insoumis de délit de rébellion, c'est une forme de…

Publié le 19/09/2019

George Clooney participe à une conférence de presse sur le Soudan du Sud, à Londres le 19 septembre 2019 ( Tolga Akmen / AFP )L'acteur américain George Clooney a appelé jeudi la communauté…

Publié le 19/09/2019

A l'approche du débat sur l'immigration au Parlement, des responsables de la majorité tentent de dépassionner ce thème hautement inflammable, mis en avant par Emmanuel Macron ( GERARD JULIEN /…

Publié le 19/09/2019

Alain Soral à son arrivée au tribunal à Paris, le 12 mars 2015 ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )L'essayiste d'extrême droite Alain Soral a été condamné à 24 mois de prison, dont 18 mois…

Publié le 19/09/2019

Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )La Bourse de Paris a terminé dans le vert jeudi (+0,68%),…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/09/2019

Advenis solde sa participation dans le capital de la société C-Quadrat Asset Management France...

Publié le 19/09/2019

Videlio poursuit sa stratégie d'expansion endogène et d'investissement...

Publié le 19/09/2019

En cas de réalisation des conditions suspensives, la concrétisation de cette acquisition est attendue d'ici la fin de l'année civile 2019...

Publié le 19/09/2019

Ce relèvement de notation concerne les Caisses Régionales, de Crédit Agricole S.A. et de Crédit Agricole CIB...

Publié le 19/09/2019

Ce relèvement de notation concerne les Caisses Régionales, de Crédit Agricole S.A. et de Crédit Agricole CIB...