En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 417.07 PTS
-
5 418.00
-
SBF 120 PTS
4 335.14
-
DAX PTS
12 686.29
-
Dowjones PTS
25 064.50
-0.53 %
7 352.36
-0.51 %
1.165
+0.08 %

Budget: les "lettres plafonds" pour 2018 envoyées aux ministères

| AFP | 472 | Aucun vote sur cette news
Le Premier ministre Edouard Philippe, au Palais de l'Elysée après un déjeuner avec le président de la République, le 7 août 2017
Le Premier ministre Edouard Philippe, au Palais de l'Elysée après un déjeuner avec le président de la République, le 7 août 2017 ( Eric FEFERBERG / AFP )

Les "lettres plafonds", qui constituent l'embryon du budget 2018, ont été envoyées lundi à tous les ministères, a-t-on appris auprès de Matignon, qui prépare un vaste plan d'économies et de baisse d'impôts pour l'an prochain.

Ces lettres, sur lesquelles le Premier ministre Edouard Philippe travaillait depuis plusieurs semaines, fixent par portefeuille les montants et effectifs maximum dont pourront bénéficier les ministères l'an prochain, a précisé son entourage.

Sur le fond, Matignon s'est refusé à détailler le contenu de ces lettres, "qui ne sont pas destinées à être rendues publiques", renvoyant aux priorités fixées par M. Philippe la semaine dernière dans une interview au Parisien.

Dans cet entretien, le chef du gouvernement avait évoqué des "orientations ambitieuses" en faveur "des armées, de l'Education nationale, de l'enseignement supérieur, de l'écologie et de la justice", sans donner de chiffre précis.

Quant aux cibles privilégiées pour les 20 milliards d'euros d'économies visées par l'exécutif l'an prochain, Edouard Philippe avait mentionné "les politiques publiques qui n'apportent pas de réponses à la hauteur des enjeux".

Le Premier ministre avait notamment cité "la politique du logement: 40 milliards d'euros par an pour des résultats dont chacun s'accorde à dire qu'ils sont insatisfaisants" ou encore "la politique de l'emploi", notamment concernant les "emplois aidés", très utilisés lors du quinquennat Hollande.

"Le budget 2018 fera des choix, il assumera des priorités claires pour la transformation du pays", a prévenu M. Philippe, soulignant que l'exécutif visait des baisses de prélèvements obligatoires "proches de 11 milliards" l'an prochain, notamment en réformant l'impôt sur la fortune (ISF) et la taxe d'habitation, ainsi que des baisses de charges en échange d'une hausse de la CSG.

Le budget 2018 s'annonce difficile à boucler: tout en baissant les prélèvements obligatoires de 11 milliards, l'exécutif veut réduire le déficit à 2,7% du PIB, contre 3,0% visés en 2017, pour une hypothèse de croissance de 1,7%.

Parmi les baisses d'impôt, la réforme de la taxe d'habitation représente 3 milliards d'euros, la réforme de l'ISF 3 milliards et celle du prélèvement forfaitaire des revenus de l'épargne("autour de 30%") 1,5 milliard, avait expliqué Edouard Philippe dans une interview aux Echos il y a un mois.

Pour l'ensemble du quinquennat, l'exécutif vise une baisse de 20 milliards des prélèvements obligatoires, dont 11 concentrés sur 2018, ainsi qu'un gel (hors inflation) de la dépense publique, pour "au moins 20 milliards d’euros d’économies en 2018".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2018

Les actions nouvelles seront admises aux négociations sur le marché Euronext sur la même ligne de cotation que les actions SQLI existantes...

Publié le 19/07/2018

ALTUR Investissement publie son Actif Net Réévalué (ANR) au 30 juin...

Publié le 19/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 19/07/2018

"Avec cette opération, Spie conforte sa position parmi les groupes européens qui ont le plus fort pourcentage de salariés actionnaires"...

Publié le 19/07/2018

Neopost intègre le palmarès Truffle 100 directement à la 7e place...