5 438.06 PTS
+0.46 %
5 390.50
+0.48 %
SBF 120 PTS
4 338.17
+0.49 %
DAX PTS
12 437.31
+0.12 %
Dowjones PTS
24 083.83
+0.25 %
6 513.94
+0.00 %
Nikkei PTS
22 319.61
+0.47 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Budget 2018 : les petites villes demandent des clarifications au gouvernement

| AFP | 170 | Aucun vote sur cette news
Olivier Dussopt (PS), président de l'Association des petites villes de France et député de l'Ardèche, lors d'un congrès des maires à Paris, le 20 novembre 2013
Olivier Dussopt (PS), président de l'Association des petites villes de France et député de l'Ardèche, lors d'un congrès des maires à Paris, le 20 novembre 2013 ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )

Les petites villes ont exprimé mardi leur inquiétude sur plusieurs points du projet de budget 2018, qu'elles souhaitent voir corrigés, et dénoncé la "défiance" de l'exécutif vis-à-vis des collectivités, avant le débat au Parlement sur le projet de loi de finances.

"La relation entre l'Etat et les collectivités est difficile à caractériser en cette rentrée. Parler de défiance généralisée serait excessif, mais parler de confiance serait mensonger", a déclaré Olivier Dussopt (PS), président de l'Association des petites villes de France (APVF) lors d'un point de presse.

L'APVF entend lier la discussion du projet de loi de finances et le débat sur la loi de programmation pluriannuelle qui fixe le cap pour les collectivités à l'échelle du quinquennat.

Les 13 milliards d'euros de baisse des dépenses demandés par l'exécutif aux collectivités sur la durée du quinquennat "restent un effort extrêmement important", alors qu'elles ont déjà réalisé les économies qui leur étaient fixées lors du mandat précédent, a fait valoir M. Dussopt.

Il a regretté une approche "de défiance et même de discrimination" de l'Etat à l'égard des collectivités, "toujours considérées comme dépensières quand elles sont les seules à respecter les contraintes budgétaires".

Tout en saluant la stabilité de la Dotation globale de fonctionnement (DGF) - principale contribution financière de l'Etat aux collectivités - dans le PLF 2018, l'ADF souhaite des clarifications notamment sur les mécanismes de dégrèvement et de compensation de la Taxe d'habitation, qui constitue actuellement l'une des principales ressources des communes.

"C'est un PLF qui ouvre des débats et des inquiétudes sur les années d'après", en particulier sur l'autonomie fiscale des collectivités, a souligné le président de l'APVF.

L'association fédère quelque 1.200 villes de 2.500 à 25.000 habitants en métropole et dans les Outre-mer.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/04/2018

Safran (+2,87% à 93,12 euros) signe la plus forte progression du CAC 40, dans le sillage d’une solide publication du premier trimestre 2018 où se dessine un discours rassurant concernant…

Publié le 26/04/2018

Sopra Steria pointe en légère hausse (0,5% à 170,2 euros) après avoir fait état d'un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 4,4%, à 991,8...

Publié le 26/04/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 26/04/2018

Alten s'adjuge 3,7% à 80,1 euros en matinée après avoir fait état d'une croissance organique de 8,5% au premier trimestre...

Publié le 26/04/2018

De bons chiffres trimestriels...