En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 053.31 PTS
-
5 061.50
-
SBF 120 PTS
4 049.60
-
DAX PTS
11 524.34
-
Dowjones PTS
25 317.41
-0.50 %
7 141.21
+0.48 %
1.145
-0.10 %

Budget 2018: le Sénat rejette le texte en nouvelle lecture

| AFP | 303 | Aucun vote sur cette news
L'hémicycle du Sénat, à Paris, le 17 novembre 2016
L'hémicycle du Sénat, à Paris, le 17 novembre 2016 ( LIONEL BONAVENTURE / AFP/Archives )

Le Sénat à majorité de droite a rejeté à nouveau mardi le projet de loi de finances 2018, après l'échec d'une commission mixte paritaire chargée de trouver une version commune avec l'Assemblée.

Les sénateurs ont adopté en nouvelle lecture une motion tendant à opposer la question préalable, ce qui revient à rejeter le texte sans débattre les articles. 197 sénateurs, LR et centristes, ont voté pour, et 135 contre (socialistes, RDSE, à majorité radicaux, LREM, et CRCE à majorité communiste). Les Indépendants se sont abstenus.

Le projet de loi sera adopté définitivement jeudi par l'Assemblée nationale qui aura le dernier mot.

Les positions entre les deux chambres sont "incompatibles" et "je crains qu'une nouvelle lecture n'arrive pas à concilier nos points de vue", a déclaré le rapporteur général de la commission des finances Albéric de Montgolfier en présentant la motion.

Il a rappelé que le Sénat avait notamment proposé de relever le plafond du quotient familial et de supprimer la réforme de la taxe d'habitation et le nouvel impôt sur la fortune immobilière (IFI), les deux mesures emblématiques du texte.

En revanche, pour Richard Yung (LREM), aux yeux de l'opinion publique, "la solution du rapporteur paraît hautement dommageable pour notre institution" en refusant la poursuite du travail parlementaire.

Le Sénat a dans la foulée adopté en nouvelle lecture le projet de loi de programmation des finances publiques.

Ce projet de loi, qui prévoit une réduction sensible du déficit public d'ici 2022 à la faveur d'une croissance solide et d'une baisse des dépenses, avait été adopté en première lecture par l’Assemblée nationale en octobre et par le Sénat en novembre, dans des termes différents. Une commission mixte paritaire, chargée de proposer un texte sur les dispositions de la proposition de loi restant en discussion, n'était pas parvenue à un accord le 13 décembre.

En nouvelle lecture, la commission des finances a fixé l’objectif d’évolution des dépenses de fonctionnement des collectivités territoriales sur une augmentation moyenne annuelle de 1,9% et non de 1,2%. Elle a aussi exclu du périmètre des dépenses de fonctionnement utilisé pour apprécier le respect par une collectivité territoriale de ses objectifs, les dépenses contraintes imposées par l’État. Elle a par ailleurs mis en place un "bonus" pour les collectivités territoriales et limité la pression budgétaire imposée au ministère des armées.

En séance publique, les sénateurs ont adopté un amendement précisant les relations contractuelles entre les collectivités et l’État.

L'Assemblée examinera le texte à l'occasion d'une ultime lecture jeudi également.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

Les Différents Types d'Ordre de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/10/2018

Un total de 721 patients a été recruté. L'analyse finale interviendra en 2019...

Publié le 22/10/2018

"Le chemin d'ici 2020 ne sera pas linéaire. Nous continuons à renforcer notre modèle économique pour accélérer au cours de 2019 et en 2020, vers nos objectifs"...

Publié le 22/10/2018

    WORLDLINE SA Société Anonyme au capital de 90.746.112,88 euros Siège social : River Ouest - 80 Quai Voltaire - 95870 BEZONS 323 623 603 RCS…

Publié le 22/10/2018

  Communiqué de Presse     Renforcement de GEMMES VENTURE au capital de CROSSJECT par conversion d'obligations convertibles     Dijon, le 22…

Publié le 22/10/2018

ADLPartner Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 6 478 836 euros 3, avenue de Chartres 60500 - CHANTILLY 393 376 801 R.C.S.…