5 302.17 PTS
+0.23 %
5 286.5
-0.02 %
SBF 120 PTS
4 251.13
+0.27 %
DAX PTS
12 470.49
-0.14 %
Dowjones PTS
25 044.04
+0.32 %
6 828.13
+0.71 %
Nikkei PTS
21 970.81
+0.21 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Bruno Le Maire, qui a rejoint "En Marche", appelle la droite à "servir le pays"

| AFP | 219 | 4 par 1 internautes
Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire ici le 22 septembre à la sortie de l'Elysée, se déclare adhérent à
Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire ici le 22 septembre à la sortie de l'Elysée, se déclare adhérent à "En Marche" tout en revendiquant une "culture de droite". ( PHILIPPE LOPEZ / AFP/Archives )

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a annoncé avoir rejoint La République En Marche (LREM) et appelé les "chefs de la droite" à aider le gouvernement à "servir la France", au lieu de penser à leur parti.

"Je suis adhérent à En Marche", a répondu M. Le Maire au au Journal du Dimanche (JDD) qui l'interrogeait sur ce "troisième choix" après sa rupture avec la campagne du candidat LR François Fillon le 1er mars et son ralliement à Emmanuel Macron entre les deux tours de la présidentielle.

Bruno Le Maire s'était ensuite vu retirer son investiture par Les Républicains pour les législatives, auxquelles il s'est présenté sous l'étiquette LREM.

"Les chefs de la droite n'ont pas conscience du moment historique où nous sommes (...) A tous ceux qui ont une responsabilité à droite, je dis simplement: en nous aidant, vous servirez la France. Pensez à votre pays avant de penser à votre parti. Ne faites pas le jeu des extrêmes", a martelé M. Le Maire.

"Mettez-vous à la hauteur des Français !", a-t-il encore lancé.

Le président (LR) de la commission des Finances de l'Assemblée nationale, Eric Woerth, a vivement réagi à ces propos : "C'est un peu violent quand même, +Mettez-vous à la hauteur des Français+", a-t-il déclaré dimanche sur BFMTV.

"Je pense qu'on l'est au moins autant que Bruno Le Maire, peut-être même un peu plus: on a un peu plus de colonne vertébrale, on sait où on habite, on ne va pas vers un mirage ou vers une mode", a-t-il rétorqué.

"M. Macron, il a joué la séduction à fond, pourquoi pas ? Il a une volonté de réforme, je ne le nie pas (...) mais enfin la droite, elle existe encore, il y a des valeurs qui n'ont pas changé".

Quant à M. Le Maire, il suit une "trajectoire personnelle" en changeant de parti, mais "l'ambition pour le pays, personne n'en a le monopole", a estimé Eric Woerth.

Pour autant, le ministre de l'Economie se considère toujours comme un homme de droite. "Ma culture est de droite, mais je suis aux côtés d'Emmanuel Macron parce qu'avec lui nous allons moderniser notre économie, accélérer l'intégration européenne, innover, investir", a dit M. Le Maire.

Interrogé en marge des élections sénatoriales où il est candidat, en position non éligible, sur la liste LREM du Nord, le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin a glissé dimanche que "Bruno Le Maire fait ce qu'il souhaite, je crois qu'il a été élu même député sous l'étiquette de la République en marche, donc il est extrêmement cohérent".

"Personnellement, je suis toujours adhérent LR et je souhaite que ça marche" pour l'exécutif, "je suis très heureux, très fier de la politique que nous menons et de le faire peut-être en bousculant les clivages partisans", a-t-il ajouté devant quelques médias.

Réagissant également lors de l'émission "Dimanche en politique" sur France 3 à la démarche de Bruno Le Maire, la présidente LR de la région Ile-de-France Valérie Pécresse a estimé qu'il n'y avait "pas d'espace entre Macron et la droite".

"On est l’un ou l’autre. Bruno Le Maire est En Marche, Gérald Darmanin va probablement le rejoindre. Moi, je reste fidèle à la droite. Je ne vais pas renier mes engagements", a-t-elle ajouté en se définissant "de la droite Chirac-Merkel".

boc-ref-ic-frd/nm

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 21/02/2018

Les voies sur berges rive droite à Paris peu avant l'ouverture de Paris-Plage, le 17 juillet 2002 ( PIERRE-FRANCK COLOMBIER / AFP )Défendue bec et ongles par la maire socialiste de Paris Anne…

Publié le 21/02/2018

Vallourec a accusé au quatrième trimestre 2017 une perte nette de 164 millions d'euros, contre une perte de 183 millions d'euros au quatrième trimestre 2016. Le résultat brut d'exploitation est…

Publié le 21/02/2018

L'engagement de MGI Coutier permettra à Frank & Pignard de sécuriser un volume de ventes important

Publié le 21/02/2018

Robert Allard, petit-fils du sergent Fournier, prononce un discours pour l'inhumation de son grand-père à la nécropole nationale de Douaumont dans la Meuse, le 21 février 2018 (…

Publié le 21/02/2018

En repli en matinée, les principaux marchés actions ont finalement terminé en ordre dispersé dans le sillage de l'ouverture positive de Wall Street. Le CAC 40, qui a perdu jusqu'à 0,6%, clôture…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2018

Technicolor a essuyé une perte nette de 173 millions d'euros contre une perte de 26 millions d'euros, un an plus tôt. Elle comprend une dépréciation comptable de 113 millions d’euros des actifs…

Publié le 21/02/2018

CBO Territoria a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 80,7 millions d'euros, en hausse de 24%. Les revenus locatifs bruts ont reculé de 2% à 18,8 millions. Les ventes en promotion…

Publié le 21/02/2018

Pour l'année 2017, le chiffre d'affaires de Median Technologies s'élève à 7,69 millions d'euros, en hausse de 21%. La prise de commandes nette s'élève à 14,69 millions, alimentant un carnet de…

Publié le 21/02/2018

EOS imaging a annoncé la première installation d'un système EOS au sein du groupe Asklepios, deuxième groupe hospitalier privé en Allemagne. Le système EOS est disponible à l'hôpital Asklepios…

CONTENUS SPONSORISÉS