En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 832.32 PTS
+1.90 %
4 831.5
+2.05 %
SBF 120 PTS
3 844.94
+2.00 %
DAX PTS
10 868.61
+2.32 %
Dowjones PTS
24 702.84
+1.14 %
6 773.49
+1.36 %
1.134
-0.12 %

Brexit: la France doit continuer à se préparer à une sortie sans accord, affirme Philippe

| AFP | 242 | 5 par 1 internautes
Le Premier ministre Edouard Philippe à Dunkerque, le 15 novembre 2018
Le Premier ministre Edouard Philippe à Dunkerque, le 15 novembre 2018 ( FRANCOIS LO PRESTI / AFP )

Le projet d'accord entre Bruxelles et Londres sur le Brexit est "un grand pas" mais les "inquiétudes" demeurent sur son adoption finale et la France doit continuer à se "préparer" à une sortie sans accord, a affirmé jeudi le Premier ministre français Édouard Philippe.

"Rien ne nous permet à ce stade de savoir si l'accord sera au final adopté (...). Il n'a échappé à personne que l'actualité politique britannique pouvait nourrir un certain nombre de questionnements et d'inquiétudes sur la possibilité effective d'une ratification de cet accord", a déclaré M. Philippe lors d'un déplacement à Dunkerque consacré aux effets du Brexit sur les ports français.

La Première ministre britannique Theresa May joue sa survie après la démission jeudi de quatre de ses ministres dont celui chargé du Brexit, Dominic Raab, qui s'est dit dans l'incapacité de défendre l'accord de divorce obtenu avec Bruxelles.

La France "ne souhaite pas" une sortie sans accord mais cette "hypothèse" est "toujours sur la table", a souligné Édouard Philippe, rappelant que l'accord devait notamment être accepté par les 27 pays de l'UE, puis ratifié par les Parlements européen et britannique.

Le gouvernement doit donc continuer à se "préparer à l'hypothèse (...) d'une sortie sans accord", selon lui.

Paris, qui prépare un projet de loi spécifique en cas de sortie sans accord et a identifié quelque 200 mesures à prendre, maintiendra ses efforts de préparation "tant que l'incertitude demeurera" sur la manière dont le Royaume-Uni sortira de l'UE le 29 mars, a ajouté M. Philippe.

"Exprimer un avis ou une opinion avant que les Britanniques l'aient fait eux-mêmes serait incertain", a-t-il encore plaidé.

Le Premier ministre a ensuite visité le port de Dunkerque qui, comme d'autres ports français, s'adapte aux effets attendus du Brexit, en construisant notamment un vaste parking supplémentaire et en aménageant un parcours d'attente des camions avant les contrôles douaniers.

"C'est un enjeu considérable car s'il n'y avait pas accord sur le Brexit, le nombre et l'intensité des contrôles seraient accrus, posant des questions de fluidité, de compétitivité et même d'une certaine façon de confort", a souligné M. Philippe après son passage auprès d'un débarcadère de ferry, de douaniers et d'inspecteurs vétérinaires.

"Nous avons pris des décisions depuis avril", a-t-il souligné, évoquant le projet de loi mais aussi le recrutement de douaniers et de vétérinaires, ainsi que des travaux d'aménagement.

"Si les choses ne se passaient pas aussi bien que ce que nous espérons (...), ça nous permettrait de ne pas être pris au dépourvu", a fait valoir le Premier ministre, qui était accompagné de plusieurs ministres et du président de la région Hauts-de-France Xavier Bertrand (ex-LR).

Ce dernier a demandé au gouvernement de veiller à ce que la Belgique et les Pays-Bas n'implantent pas de "contrôles low cost" (bon marché) afin d'attirer les flux de marchandises au détriment des ports français.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 11/12/2018

Des traders à la Bourse de New York, le 28 septembre 2018 ( Bryan R. Smith / AFP/Archives )Wall Street montait nettement à l'ouverture mardi, rassérénée par l'espoir d'avancées dans les…

Publié le 11/12/2018

Le président des députés Les Républicains Christian Jacob à l'Assemblée nationale à Paris, le 5 décembre 2018 ( Alain JOCARD / AFP/Archives )Le président des députés Les Républicains…

Publié le 11/12/2018

Un portrait du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame le 28 mars 2018 dans la cour du ministère de l'Intérieur à Paris ( BERTRAND GUAY / AFP/Archives )Trois personnes en lien avec le jihadiste qui…

Publié le 11/12/2018

Suite aux déclarations du Président de la République, Thomas Reynaud, Directeur général d'Iliad, en accord avec l’ensemble de l’équipe dirigeante du Groupe Iliad, a décidé l’attribution…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2018

CGI Finance, filiale du groupe Société Générale et n°1 des financeurs indépendants en concession automobile, a pris une participation minoritaire au capital de Reezocar, start-up française…

Publié le 11/12/2018

Dans le sillage du baril de pétrole, Vallourec rebondit de 7,4% à 1,94 euro, et efface ainsi ses pertes du début de semaine...

Publié le 11/12/2018

A l'occasion de l'inauguration du Train 3 du projet de Yamal LNG en présence du Premier ministre de la Russie Dmitri Medvedev, Total annonce le début des exportations de gaz naturel liquéfié (GNL)…

Publié le 11/12/2018

Suite aux déclarations du Président de la République, Thomas Reynaud, Directeur général d'Iliad, en accord avec l’ensemble de l’équipe dirigeante du Groupe Iliad, a décidé l’attribution…