En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
+0.00 %
4 822.0
-0.50 %
SBF 120 PTS
3 857.72
+0.00 %
DAX PTS
10 865.77
-
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
+0.00 %
1.131
+0.05 %

Brexit : l'accord de divorce a encore des obstacles à surmonter

| AFP | 238 | Aucun vote sur cette news
Des drapeaux européens en marge d'un sommet du conseil européen à Bruxelles le 25 novembre 2018
Des drapeaux européens en marge d'un sommet du conseil européen à Bruxelles le 25 novembre 2018 ( Philippe LOPEZ / AFP )

Après le feu vert donné dimanche par les dirigeants de l'UE, le suspense est loin d'être terminé pour l'accord de divorce avec le Royaume-Uni, avec notamment un prochain vote à haut risque du parlement britannique.

Voici les principales étapes que devra encore franchir l'accord de divorce avant le départ des Britanniques de l'Union, programmé le 29 mars 2019 à 23H00 GMT.

Relation future

Les deux parties vont désormais commencer à préparer, chacune de son côté, les discussions sur leurs liens post-Brexit, dont le cadre a été fixé dans une "déclaration politique" approuvée dimanche lors du sommet, et qui sera jointe au traité de retrait.

Les négociations formelles d'un accord commercial notamment ne pourront toutefois commencer qu'après le Brexit.

Parlement britannique

La ratification de l'accord de divorce devant le Parlement britannique est l'obstacle qui semble le plus difficile à surmonter. La Première ministre britannique Theresa May souhaiterait qu'il intervienne avant la pause parlementaire qui commence le 21 décembre.

Selon une source européenne, Theresa May a reconnu devant ses interlocuteurs européens qu'elle ne disposait pas d'une majorité au parlement britannique à ce stade pour obtenir un vote positif.

Mais elle aurait ajouté, selon cette même source, qu'elle comptait convaincre les députés de son parti en les prévenant que la moitié d'entre eux perdraient leurs sièges lors des élections qui suivraient un vote négatif.

Si l'accord est voté, il restera encore au gouvernement à présenter dans la foulée un projet de loi de retrait et de mise en œuvre du Brexit, synonyme de nouveaux débats enflammés.

Les experts rappellent que les traités européens de Rome et Maastricht ont pris environ 40 jours de session pour être approuvés par la Chambre des communes et la Chambre des Lords.

Il reste environ 60-70 jours de session entre le sommet de dimanche et le 29 mars.

Parlement européen

Les députés européens devraient voter en février ou mars pour ratifier l'accord. Ils peuvent théoriquement le faire jusqu'au 28 mars, dernier jour de session plénière avant la date effective du Brexit.

"Une large majorité au Parlement européen est en faveur de cet accord", a estimé dimanche son président Antonio Tajani.

Dernier feu vert côté UE

Après la ratification du parlement européen, le traité de retrait doit être approuvé formellement par le Conseil de l'Union européenne, statuant à la majorité qualifiée : 72 % des 27 Etats membres, soit 20, représentant 65% de la population de ces États.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 17/12/2018

Le tatoueur japonais Noriyuki Katsuta, membre de l'association "Sauver le tatouage au Japon", pose dans son studio à Tokyo, le 15 novembre 2017 ( Behrouz MEHRI / AFP )Lorsque Mana Izumi a fait…

Publié le 17/12/2018

Le portrait de Carlos Ghosn diffusé par la télévision japonaise sur un écran géant à Tokyo, le 10 décembre 2018 ( Martin BUREAU / AFP )Le groupe automobile japonais Nissan réunit lundi son…

Publié le 17/12/2018

Le Groupe Cafom, acteur européen de l'équipement de la maison, annonce que Habitat Deutschland GmbH, filiale d'Habitat en Allemagne, a demandé...

Publié le 16/12/2018

Les Lyonnais Nabil Fekir et Houssem Aouar ont tous les deux marqué dans le large succès de l'OL sur Monaco au Parc OL, le 16 décembre 2018 ( ROMAIN LAFABREGUE / AFP )Lyon, sur un nuage depuis…

Publié le 16/12/2018

Le médium brésilien Joao de Deus (c) arrive à son temple d'Abadiania, dans l'Etat de Goias près de Brasilia, le 12 décembre 2018 ( EVARISTO SA / AFP/Archives )Accusé d'agressions sexuelles…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/12/2018

Communiqué de presse Nicox : signature d'un accord de licence exclusif avec Ocumension Therapeutics…

Publié le 17/12/2018

Dans la perspective de sa fusion avec la Société de la Tour Eiffel prévue pour le 18 décembre 2018 (voir communiqué du 8 novembre), Affine R...

Publié le 17/12/2018

Valneva a annoncé aujourd'hui l'initiation de la Phase 2 du développement clinique de son candidat vaccin contre la maladie de Lyme, VLA15...

Publié le 17/12/2018

  Valneva lance la Phase 2 du développement de son vaccin contre la maladie de Lyme   Saint-Herblain (France), 17 décembre 2018 - Valneva SE ("Valneva"), société de…

Publié le 14/12/2018

Vivendi invoque un "manque substantiel d'indépendance" de 5 administrateurs...