En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 794.37 PTS
-0.34 %
4 819.50
+0.19 %
SBF 120 PTS
3 821.84
-0.29 %
DAX PTS
10 918.62
-0.12 %
Dowjones PTS
24 451.41
+1.01 %
6 742.66
+1.11 %
1.139
-0.05 %

Bordeaux: un "petit Paris" et bastion "gilet jaune"

| AFP | 222 | 1 par 1 internautes
Des
Des "gilets jaunes" manifestent à Bordeaux, le 5 janvier 2019 ( MEHDI FEDOUACH / AFP )

Bordeaux, bastion "gilets jaunes", est un "petit Paris", une ville en forte croissance devenue rapidement très chère, renvoyant les plus modestes à la périphérie, affirme le sociologue Frédéric Neyrat qui y a scruté le mouvement pour une vaste étude nationale.

Q: Samedi après samedi, des milliers de "gilets jaunes" se mobilisent à Bordeaux, devenue un bastion du mouvement. Pourquoi ?

R: D'une ville accessible dans les années 1990, Bordeaux est devenue en terme d'immobilier la 2e ville la plus chère de France, avant Lyon. Mais Lyon a toujours été relativement chère. Il y a trente ans, l'immobilier bordelais était très accessible. Il y avait des zones très populaires, les quartiers de St-Michel, Bacalan. La politique de rénovation menée par le maire Alain Juppé, un embellissement réussi, a eu des effets pervers. Beaucoup ont été renvoyés dans la périphérie de plus en plus lointaine. Les "gilets jaunes" en sont aussi la conséquence. Aujourd'hui, Bordeaux est une nouvelle ville, un petit Paris. Les différentes sociales s'y sont considérablement accentuées.

Même le choix du lieu de rassemblement des "gilets jaunes" est symbolique. En général, les cortèges syndicaux partent de la place de la Victoire, ou de la place de la République. Les gilets, c'est de la place de la Bourse. C'est le Bordeaux bourgeois, le Bordeaux du Triangle d'Or, le symbole de la puissance et de la richesse commerciale.

Des
Des "gilets jaunes" manifestent à Bordeaux, le 5 janvier 2019 ( MEHDI FEDOUACH / AFP/Archives )

Bordeaux fait aussi partie d'une ligne qui va de Rouen à Marseille, une France de l'ouest moins industrialisée. Les "gilets jaunes", c'est une mobilisation pour des services publics, des services de proximité.

Il y a aussi une dynamique de mobilisation. A Bordeaux, on sait qu'il va y avoir du monde. C'est très agréable. Les gens viennent, reviennent. Le monde attire le monde.

Q: Qui manifeste ?

R: Une bonne moitié vient de la métropole dont un bon nombre de Bordeaux même, le reste de Gironde, Dordogne ou Landes principalement. Il y a encore des gens extrêmement modestes à Bordeaux, des petits fonctionnaires, des retraités. Ils ont pu il y a longtemps acheter leur logement et voient la ville se transformer, avec des boutiques plus chères, des restaurants populaires devenus bars à vin, etc, d'où un sentiment d'exclusion.

On note une forte mobilisation du Médoc, du Blayais, deux territoires qui, en terme d'indicateurs sociaux, sont des zones de relégation.

Il y a aussi beaucoup d'auto-entrepreneurs qui ont cru à la possibilité de s'en sortir avec ce statut et qui se retrouvent dans des situations d'étranglement financier. Le nombre de livreurs de repas à vélo est spectaculaire à Bordeaux. Ce sont des gens qui se sentent floués.

Ce sont des gens qui reviennent à la politique. Les revendications portent beaucoup sur la réduction des inégalités, le rétablissement de l'ISF (Impôt sur la fortune) revient sans cesse mais ils disent ne pas vouloir faire la chasse aux riches.

Il y a aussi une volonté de ne pas se diviser sur la question politique mais à Bordeaux, il y en a plus à gauche qu'ailleurs. Samedi dernier, j'ai vu des gens d'extrême-droite être exclus assez physiquement du cortège, sans provoquer de réaction hostile.

Q: Comment étudiez-vous le mouvement ?

R: L'étude, nationale, est menée par 80 chercheurs en sociologie, sciences politiques, des géographes, etc, qui ont fait remplir depuis le 17 novembre, début du mouvement, 600 questionnaires dans les manifestations et sur les ronds-points. Elle est coordonnée par le Centre Emile Durkheim de Sciences Po Bordeaux.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2019

5 prix lors des European Contact Center & Customer Service Awards (ECCCSA) dans 4 pays européens...

Publié le 17/01/2019

Martha Bejar, experte américaine dans le domaine des logiciels, est nommée en tant qu'administratrice indépendante de Neopost Paris, le 17 janvier 2019 Neopost, leader…

Publié le 17/01/2019

Fee et Covage ont signé le 17 janvier 2019 un partenariat qui permettra à Free de proposer son offre de Fibre optique sur les Réseaux d’Initiative Publique (RIP) dans les territoires couverts par…

Publié le 17/01/2019

Fnac Darty annonce être en négociations exclusives avec le Groupe Lagardère, en vue de l’acquisition de Billetreduc.com par sa filiale France Billet, spécialiste de la billetterie culturelle et…

Publié le 17/01/2019

Compagnie des Alpes vient de réaliser son point d’activité au titre de son premier trimestre de l’exercice 2018-2019. Ainsi, l’exploitant de domaines skiables et de parcs à thèmes a publié…