En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 919.02 PTS
+0.59 %
5 934.5
+0.86 %
SBF 120 PTS
4 655.99
+0.57 %
DAX PTS
13 282.72
+0.46 %
Dow Jones PTS
28 135.38
+0.01 %
8 487.71
+0.25 %
1.112
+0.06 %

Bolivie: Jeanine Añez, deuxième femme à la tête du pays

| AFP | 340 | Aucun vote sur cette news
La sénatrice Jeanine Anez salue depuis le balcon du palais Quemado à La Paz après s'être proclamée présidente par intérim de la Bolivie, le 12 novembre 2019
La sénatrice Jeanine Anez salue depuis le balcon du palais Quemado à La Paz après s'être proclamée présidente par intérim de la Bolivie, le 12 novembre 2019 ( Aizar RALDES / AFP )

Jeanine Añez, la sénatrice de droite qui s'est proclamée présidente par interim de la Bolivie, est la deuxième femme à la tête du pays depuis Lidia Gueiler (1978-1980), renversée par un coup d'Etat militaire.

Quasiment inconnue, cette avocate âgée de 52 ans, critique de l'ex-président socialiste Evo Morales, a pris ses fonctions mardi, Bible en main et ceinte de l'écharpe présidentielle, à la faveur d'une vacance de pouvoir provoquée par les démissions successives de M. Morales et ses successeurs constitutionnels. Elle a promis des élections "au plus vite", avant le 22 janvier 2020.

La sénatrice Jeanine Anez, qui s'est proclamée présidente par intérim de la Bolivie, salue à son arrivée au Parlement, à La Paz le 12 novembre 2019
La sénatrice Jeanine Anez, qui s'est proclamée présidente par intérim de la Bolivie, salue à son arrivée au Parlement, à La Paz le 12 novembre 2019 ( AIZAR RALDES / AFP )

M. Morales, réfugié au Mexique, a dénoncé "le coup d'Etat le plus astucieux et le plus odieux de l'histoire".

Drapée dans un drapeau tricolore bolivien, elle a reçu l'accolade d'autres parlementaires, se faisant photographier avec eux et recevant immédiatement l'appui de la principale figure de la contestation populaire, Luis Fernando Camacho.

Une grande expérience politique

Au Sénat, où elle est deuxième vice-présidente, Mme Añez représente la région de Beni (nord-est), frontalière du Brésil, où elle est née à Trinidad le 13 juin 1967.

Dotée d'une grande expérience politique et parlementaire, elle est divorcée et mère de deux enfants. Titulaire d'une licence de droit, elle a siégé de 2006 à 2008 à l'Assemblée constituante qui a rédigé l'actuelle Constitution.

La sénatrice Jeanine Anez (C), accompagnée notamment du leader d'opposition Luis Fernando Camacho (2eG), s'exprime depuis le balcon du palais Palace à La Paz après s'être proclamée présidente par intérim de la Bolivie, le 12 novembre 2019
La sénatrice Jeanine Anez (C), accompagnée notamment du leader d'opposition Luis Fernando Camacho (2eG), s'exprime depuis le balcon du palais Palace à La Paz après s'être proclamée présidente par intérim de la Bolivie, le 12 novembre 2019 ( JORGE BERNAL / AFP )

Sénatrice depuis 2010 et militante d'un parti minoritaire, elle a été élue deuxième vice-présidente du Sénat en vertu de la tradition voulant que tous les groupes soient représentés.

Sa formation, Unidad Democratica (Unité démocratique), a gagné subitement en notoriété dimanche lorsqu'elle a revendiqué son droit à devenir chef de l'Etat par intérim.

Malgré l'absence de quorum au Parlement, elle s'est proclamée mardi à la tête de la Bolivie en arguant de "la nécessité de créer un climat de paix sociale" dans le pays secoué par une grave crise politique depuis l'élection présidentielle fin octobre. Le Tribunal constitutionnel a validé son élection.

La sénatrice Jeanine Anez (C), brandit les Quatre Evangiles après s'être proclamée présidente par intérim de la Bolivie, au palais Quemado à La Paz le 12 novembre 2019
La sénatrice Jeanine Anez (C), brandit les Quatre Evangiles après s'être proclamée présidente par intérim de la Bolivie, au palais Quemado à La Paz le 12 novembre 2019 ( Aizar RALDES / AFP )

Des réjouissances ont salué sa prise de fonctions, dans sa ville natale de Trinidad ainsi qu'à La Paz et d'autres villes.

Une vague de protestation contre la réélection contestée de M. Morales pour un quatrième mandat lors du scrutin du 20 octobre a fait en trois semaines sept morts et plus de 380 blessés dans le pays.

La nouvelle présidente par intérim s'est exprimée mardi depuis le balcon du palais Quemado, siège du gouvernement. Peu après, elle a brandi devant ses partisans un énorme exemplaire des Quatre Evangiles.

Elle a défendu l'usage aux côtés du drapeau national tricolore de la Whipala, le drapeau andin indigène multicolore qu'Evo Morales a introduit comme symbole national en 2009.

La nouvelle présidente a également assuré que "plus jamais" le vote des Boliviens ne serait trahi et a demandé une minute de silence pour les sept personnes mortes dans les manifestations.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2019

Deux des principaux actionnaires de PSA Groupe, la famille Peugeot et la banque publique BPI, auraient demandé des assurances sur la gouvernance du nouvel ensemble en cas de départ de Carlos…

Publié le 13/12/2019

Deux des principaux actionnaires de PSA Groupe, la famille Peugeot et la banque publique BPI, auraient demandé des assurances sur la gouvernance du nouvel ensemble en cas de départ de Carlos…

Publié le 13/12/2019

Au cours du 1er semestre de l'exercice 2019/2020, les discussions engagées avec les créanciers du Groupe afin de restructurer les dettes se sont poursuivies, avec différentes avancées positives...

Publié le 13/12/2019

L'action Digigram est sur un dernier cours de 0,61 euro...

Publié le 13/12/2019

Depuis le début de l'année, le trafic de Paris Aéroport est en progression de +2,8% avec un total de 99,9 millions de passagers...