En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 591.69 PTS
-
5 520.00
-0.27 %
SBF 120 PTS
4 424.76
-
DAX PTS
12 240.77
+0.04 %
Dowjones PTS
26 656.39
+0.55 %
7 810.71
-
1.121
-0.08 %

Bertrand veut faire sauter le "tabou" de l'âge de la retraite

| AFP | 291 | 5 par 1 internautes
Le président de la région des Hauts-de-France Xavier Bertrand, le 20 février 2019 à Lille
Le président de la région des Hauts-de-France Xavier Bertrand, le 20 février 2019 à Lille ( Philippe HUGUEN / AFP/Archives )

Il faut avoir le "courage" de reculer l'âge légal de départ à la retraite, appelle dimanche Xavier Bertrand, le président de la région des Hauts-de-France, à l'intention d'Emmanuel Macron.

"Le président de la République est tétanisé sur cette question (...), il y a une sorte de tabou", a estimé l'ancien ministre, auteur d'une réforme des retraites en 2008, dans l'émission "Le grand rendez-vous" d'Europe 1/Les Echos/CNEWS.

Le Premier ministre Edouard Philippe avait affirmé le 20 mars que le gouvernement n'avait pas l'intention de reculer l'âge de départ à la retraite (62 ans), tout en se disant ouvert à l'idée de "travailler plus longtemps" pour financer la prise en charge de la dépendance par la Sécurité sociale. La ministre des Solidarités, Agnès Buzyn, avait dit précédemment ne pas être "hostile" à reculer l'âge de la retraite.

Pour Xavier Bertrand, "on peut apporter des solutions, mais il faut dire la vérité et il faut du courage". L'élu qui a quitté Les Républicains préconise de porter d'ici à 2032 l'âge de la retraite à 65 ans, à raison d'une augmentation de la durée de "deux ou trois mois par an" à partir de 2020.

Les professions les plus dures physiquement ne seraient pas concernées, a-t-il ajouté, appelant à "trouver la réponse à ce scandale français qui fait qu'entre un ouvrier et un cadre supérieur, il y a sept ans de différence d'espérance de vie" en défaveur du premier.

"Au gouvernement, on sait bien qu’il faudra travailler plus longtemps, mais il y a un verrou à l’Élysée pour ne pas accepter cette évidence", affirme également M. Bertrand dans une interview au Journal du Dimanche. "Ne pas reculer l’âge de départ à la retraite, c’est mentir aux Français".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/04/2019

Fnac Darty grimpe de 2,4% à 76,5 euros en matinée à Paris...

Publié le 24/04/2019

APRR, filiale d'Eiffage, a affiché au titre de son premier trimestre, un chiffre d'affaires hors Construction de 602,3 millions d’euros, en progression de 2,4%. Par ailleurs, le trafic total,…

Publié le 24/04/2019

Reworld Media annonce le succès de son placement privé par construction accélérée d'un livre d'ordres...

Publié le 24/04/2019

Une convention d'actionnaires a été conclue entre les membres de la famille Richardson et Eurazeo...

Publié le 24/04/2019

Dans les premières positions du SRD, GL Events s'adjuge 4,4% à 22,7 euros en début de séance, porté par sa publication trimestrielle...