5 465.87 PTS
-0.65 %
5 463.50
-0.58 %
SBF 120 PTS
4 381.69
-0.53 %
DAX PTS
12 946.38
-0.49 %
Dowjones PTS
25 090.48
-0.34 %
7 255.76
+0.00 %
Nikkei PTS
22 680.33
-0.75 %

Bernalicis (LFI) qualifie Macron de "cynique"

| AFP | 231 | Aucun vote sur cette news
Le député LFI du Nord Ugo Bernalicis (c) avec le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon (d), le 4 juillet 2017 à Paris
Le député LFI du Nord Ugo Bernalicis (c) avec le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon (d), le 4 juillet 2017 à Paris ( Martin BUREAU / AFP/Archives )

Le député LFI du Nord Ugo Bernalicis a qualifié jeudi sur RTL Emmanuel Macron de "cynique" et son ministre des Comptes publics Gérald Darmanin de "bourrin", estimant que "ce qui fout le bordel dans le pays" c'est la politique du gouvernement.

"L'expression pourrait être retournée contre son auteur", a réagi Ugo Bernalicis, au lendemain de la sortie polémique du président de la République sur ceux qui foutent le "bordel".

"Ce qui fout le bordel dans le pays, c'est la suppression des emplois aidés, ce qui fout le bordel dans le pays, c'est la hausse de la CSG, ce qui fout le bordel dans le pays c'est de diminuer les APL", a-t-il poursuivi.

Le député de LFI a ensuite qualifié le chef de l'Etat de "cynique" et Gérald Darmanin de "bourrin".

"Oui il est cynique", a répondu M. Bernalicis à qui l'on demandait si le chef de l'Etat était cynique. "Moi, au début, quand il a dit +cynique, fainéant, extrémiste+, je pensais qu’il parlait du Medef et du CAC 40", a-t-il poursuivi, allusion à des propos déjà polémiques tenus par Emmanuel Macron en septembre à Athènes. "Après j’ai compris que, finalement, ça nous était adressé, mais honnêtement, oui, c’est cynique, et puis accompagné de son ministre Darmanin que moi je qualifierais de bourrin.…".

"C'est sûr que c'est pas une expression qui fait plaisir, ça je vous l'accorde (...) mais c'est ce qui est dans l'esprit des gens", a répondu M. Bernalicis à la journaliste qui lui faisait remarquer que le terme de "bourrin" était insultant.

"Ca veut dire qu'il le fait sans discernement", a-t-il encore explicité. "Parce que quand vous diminuez comme ça de 5 euros les APL -il y a même des voix dans les députés En Marche qui se sont élevées contre ça-, à quoi ça sert ? A quoi ça sert de faire des économies de bouts de chandelle comme ça et en même temps de faire la réforme de l'ISF ?"

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/06/2018

M2i prend 10,15% désormais à 6,39 euros dans un volume épais représentant 1% du tour de table...

Publié le 18/06/2018

Le titre redescend sur les 30 euros...

Publié le 18/06/2018

Du 21 au 25 août...

Publié le 18/06/2018

ADP (ex-Aéroports de Paris), en tant qu'aménageur du terrain et co-investisseur, et Covivio (nouveau nom de Foncière des Régions), en tant que promoteur et co-investisseur, ont signé les actes…

Publié le 18/06/2018

Le groupe Reworld Media annonce la création de JUNGLE NATIVES, une agence dédiée aux sports électroniques (eSport)...