5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Berger (CFDT): "la baisse de l'ISF est une profonde bêtise"

| AFP | 255 | Aucun vote sur cette news
La secrétaire général de la CFDT Laurent Berger à Paris le 23 mai 2017
La secrétaire général de la CFDT Laurent Berger à Paris le 23 mai 2017 ( STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives )

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, a estimé mercredi que "la baisse de l'ISF" était "une profonde bêtise", invitant le gouvernement à revenir sur cette mesure controversée du budget 2018.

"J'ai demandé au gouvernement de revenir sur la baisse drastique des contrats aidés, (...) sur la baisse des APL" (aides au logement) ou encore de mettre en oeuvre "un plan sur la pauvreté", a rappelé le leader syndical sur RMC/BFM-TV.

"Pour cofinancer cela, il ne faut pas baisser la fiscalité sur les revenus les plus hauts, et donc je pense que la baisse de l'ISF (impôt sur la fortune) est une profonde bêtise", a expliqué M. Berger.

Le gouvernement doit "évidemment" revenir sur cette réforme, a-t-il estimé, dénonçant un "acte de confiance à l'égard des plus riches (...) totalement inconsidéré".

"Il est nécessaire que ceux qui ont le plus de revenus contribuent à la solidarité collective", a-t-il fait valoir, soulignant que la mesure ne "pouvait pas être comprise" au moment où "on met des limites aux contrats aidés, on baisse le niveau des APL".

"Ce n'est pas compris parce que ce n'est pas juste", a-t-il insisté.

"Toute politique publique ou toute annonce qui est faite concernant le budget doit faire l'objet d'une étude d'impact, c'est logique", a par ailleurs estimé M. Berger, interrogé sur l'appel lancé par le quotidien Libération et demandant au gouvernement de chiffrer ses mesures sur la fiscalité du capital pour les "100 Français les plus riches".

La réforme voulue par le gouvernement prévoit de transformer l'ISF en impôt sur la fortune immobilière (IFI), de façon à exempter de taxes les valeurs mobilières et les placements (actions, assurance-vie...) et favoriser l'investissement.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

CONTENUS SPONSORISÉS