Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 617.27 PTS
-
5 629.00
-
SBF 120 PTS
4 460.31
-
DAX PTS
13 848.35
+0.44 %
Dow Jones PTS
30 814.26
-0.57 %
12 803.93
+0. %
1.209
+0.13 %

"Beauvau de la sécurité": Darmanin accepte les conditions d'Alliance, le syndicat donne son accord

| AFP | 341 | 4.20 par 5 internautes
Le ministre de l'Intérieur français Gérald Darmanin (c) discute avec des policiers à Calais (Pas-de-Calais), le 12 juillet 2020
Le ministre de l'Intérieur français Gérald Darmanin (c) discute avec des policiers à Calais (Pas-de-Calais), le 12 juillet 2020 ( DENIS CHARLET / AFP/Archives )

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a accepté mardi les conditions posées par le syndicat de policiers Alliance pour participer au "Beauvau de la sécurité", l'organisation syndicale donnant immédiatement son accord.

Alliance et Unsa, deux des principaux syndicats chez les gardiens de la paix, avaient mis mardi plusieurs conditions à leur participation à cette grande conférence consacrée à la police annoncée par Emmanuel Macron.

Les syndicats avaient normalement jusqu'au 10 janvier pour donner au ministre de l'Intérieur une réponse sur leur participation à ce débat, qui doit être lancé ce mois-ci.

Les deux syndicats demandaient des garanties sur la gratuité des transports publics au delà du simple aller et retour travail/domicile, une subvention pour leur mutuelle et surtout des engagements sur la réponse pénale, comme l'instauration de peines minimales dans les cas d'agressions de policiers, allant au delà de la création annoncée d'un "observatoire de la réponse pénale" (peines encourues, peines prononcées, peines réellement effectuées).

Dans un courrier adressé à Alliance et dont l'AFP a pris connaissance, M. Darmanin s'est engagé à ce que "la question de la relation avec l'autorité judiciaire" soit "intégrée" dans la conférence comme "8e chantier".

Il a précisé en outre les modalités et le calendrier de la gratuité dans les transports publics, et le dispositif relatif à la mutuelle.

Interrogé par l'AFP, le secrétaire général d'Alliance, Fabien Vanhemelryck, s'est félicité de la réponse du ministre, voyant dans le 8e chantier un début de réponse à la demande du syndicat sur les peines minimales.

"La porte est ouverte", a-t-il dit en annonçant sa participation au "Beauvau de la sécurité".

La réponse de Unsa devrait être la même, le ministre leur ayant répondu dans des termes à peu près identiques. Il a promis en outre à ce syndicat, selon l'Unsa, de "maintenir un niveau élevé de protection aux policiers en intervention" - alors que le syndicat est majoritaire chez les CRS.

Les responsables d'Unsa police doivent se réunir dans l'après-midi pour donner leur réponse.

En décembre, Alliance et Unsa avaient fait part de leur refus de participer à ce débat en réaction à des propos du chef de l'Etat. Lors d'une interview au média en ligne Brut, Emmanuel Macron avait reconnu des contrôles au faciès et des violences de la part de certains policiers.

 ■

Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
5 avis
Note moyenne : 4.20
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2021

Le fonds aurait réclamé le départ du PDG du groupe agro-alimentaire, selon le site du magazine 'Challenges'.

Publié le 18/01/2021

Esker fera chaque année l'objet d'un audit de contrôle pour valider sa conformité ISO 14001 dans la durée...

Publié le 18/01/2021

Impacté par les conséquences liées à l'épidémie de Covid-19, le trafic total du Groupe ADP a diminué de 60,4% sur l'année 2020 avec 96,3 millions de...

Publié le 18/01/2021

Ce franchissement de seuils résulte d'une augmentation de capital de la société NR21....

Publié le 18/01/2021

Nexans publiera ses résultats de l'exercice 2020, le mercredi 17 février à 7h, heure de Paris...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne