5 427.19 PTS
+0.75 %
5 422.5
+0.67 %
SBF 120 PTS
4 324.77
+0.69 %
DAX PTS
13 183.53
+0.46 %
Dowjones PTS
24 525.89
+0.57 %
6 391.23
-0.04 %
Nikkei PTS
22 866.17
-0.32 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Bayrou "plus que jamais soutien" de Macron

| AFP | 215 | Aucun vote sur cette news
Le président du MoDem, François Bayrou, le 29 septembre 2017 à Guidel en Bretagne
Le président du MoDem, François Bayrou, le 29 septembre 2017 à Guidel en Bretagne ( DAMIEN MEYER / AFP/Archives )

Le président du MoDem, François Bayrou, a réaffirmé jeudi sur BFMTV et RMC son soutien à Emmanuel Macron, rejetant l'idée d'une "crise" au sein de la majorité, malgré la "différence" qu'il a exprimée sur la réforme de l'ISF.

Est-il toujours un soutien du président de la République ? "Plus que jamais soutien, satisfait de cette majorité nouvelle que nous avons fait naitre et décidé aussi à ce qu'on en aperçoive tous les équilibres", a répondu M. Bayrou.

"L'idée que nous entrions dans une crise au sein de la majorité n'est pas mon idée", a-t-il assuré, faisant valoir que "l'orientation générale est une orientation qui correspond à une vision de l'avenir que je partage".

"Je dis seulement, j'allume le projecteur, sur cette question qui est celle de la concentration continue entre les mains des plus favorisés des richesses matérielles et du déséquilibre que ça crée dans la société et je suis sûr qu'on peut y réfléchir tous ensemble", a poursuivi le maire de Pau.

M. Bayrou avait estimé mardi sur son compte Facebook que "le projet de suppression de l'ISF présenté ne (correspondait) que de loin" au projet présenté pendant la campagne par Emmanuel Macron, en lui reprochant de "favoriser l'accumulation" sans encourager l'investissement.

"Je demande que soient exonérés de l'ISF tous les investissements dans l'économie réelle", a-t-il expliqué jeudi, citant en particulier "la possession d'une partie des PME".

Le budget 2018 comporte "des choix fondamentaux de justice", a-t-il souligné, citant le relèvement de l'allocation adulte handicapé ou du minimum vieillesse.

Concernant la hausse prévue de la CSG pour les retraités, M. Bayrou a fait valoir que "la retraite moyenne c'est à peu près 1.350 euros par mois". "Je trouve qu'on aurait du consacrer cet effort au-dessus de cette moyenne".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2017

Au titre du contrat de liquidité confié par Figeac Aéro à Louis Capital Market, il a été procédé...

Publié le 12/12/2017

La société Derichebourg annonce avoir déposé son document de référence 2016-2017 auprès de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) le 12 décembre 2017.   Le document de…

Publié le 12/12/2017

Depuis le début de 2017, le volume quotidien moyen échangé sur le titre Fermentalg s'élève à plus de 117 kE...

Publié le 12/12/2017

Le Conseil d'administration d'Essilor, a décidé une augmentation de capital par émission d'un nombre maximal de 350 000 actions ordinaires dont la souscription est réservée aux salariés…

Publié le 12/12/2017

Au premier semestre de son exercice 2017/2018, Oeneo, le fabricant de bouchon de liège, a publié un résultat net en hausse de 17,3% à 16 millions d'euros. Le résultat opérationnel du groupe…

CONTENUS SPONSORISÉS